Pierre Issa, le plus français des sud-africains

pierre_issa_om_photo

Nous sommes le 11 juin 1998, près de Marseille. Pierre Issa est dans sa chambre d’hôtel qu’il partage avec Quinton Fortune. Lassé des divagations extravagantes de son coéquipier qui ne cesse de lui répéter qu’un jour il jouera dans le plus grand club du monde, Manchester United, Issa suit le match entre le Cameroun et l’Autriche. Solidarité africaine. Lorsque Polster égalise à la dernière minute pour le pays de Sissi, sa conviction est encore plus grande qu’avant. Demain, l’Afrique du Sud entre dans la compétition et sera opposée au pays organisateur, la France, dans son stade, le stade Vélodrome qu’il côtoie depuis deux ans. Trois ans après le sacre des Springboks en coupe du monde de rugby, il est bien décidé lui aussi à faire pleurer Nelson Mandela. Cette coupe du monde sera la sienne, celle de l’Afrique du Sud et de tout le continent.

Lire la suite

Publicités