#LeFootballVrai selon les footballeurs vrais: Episode 2 – Jeremie Janot

Jérémie Janot le football vrai Guy Truite Photo

La semaine dernière, José Saez acceptait pour notre plus grand plaisir de répondre au questionnaire #LeFootballeurVrai.
Une semaine plus tard, c’est au tour de Jérémie Janot de passer sur le grill. Joint par téléphone mercredi soir, Jérémie a répondu avec la simplicité qu’on lui connaît. Entretien avec le gardien de but qui incarne le plus les valeurs du #LeFootballVrai.

Quel est le nom du tout premier stade sur lequel tu as évolué ?

Le stade Léo Lagrange de Anzin, près de Valenciennes. J’ai aussi eu la chance d’évoluer au stade Bollaert, en poussin. Lever de rideau d’un Lens / Valenciennes, super souvenir.

Il y a un stade qui t’a marqué au cours de ta carrière ?

Le stade qui m’a le plus marqué c’est Geoffroy Guichard. Bollaert, Léo Lagrange, Geoffroy Guichard, c’est mon top 3. Quand je terminerai  ma carrière, j’irai  déposer mon dernier équipement au stade Léo Lagrange d’Anzin, un manière de boucler la boucle.

Le premier maillot que tu as acheté ou qu’on t’a offert ?

Je m’en souviendrai  toute ma vie, j’avais six ans. Pour Noel ma mère m’avait acheté un équipement Uhlsport gris, le même que celui de Joël Bats. J’en ai chialé

As-tu déjà porté un cycliste ou un collant sous ton short ?

Rien de tout ça. En hiver je mets une combinaison de plongée sous mon équipement. Tu sais la version shorty de Decathlon, comme les surfeurs.
Quand j’ai dit que je pissais dedans pour me réchauffer les gens m’ont pris pour un dingue (rires). Alors que bon, c’est connu, tout les surfeurs font ça pour se réchauffer.
Quand j’échangeais mon maillot avec les gardiens adverses, ils se demandaient ce que je portais.
Bon par contre Decathlon à arrêté de produire cette combinaison, je te cache pas que ça m’énerve.

Avec ta première paye de joueur pro t’as offert un resto à tes potes ou tu t’es acheté un écran géant ?

J’ai payé un resto à ma mère. Mais tu sais, je suis pas du genre à faire des folies. Je suis pas un flambeur. L’argent je le mets de côté. Je viens d’une famille d’ouvriers, j’ai toujours eu peur du lendemain. Mon but ultime c’était de pouvoir m’acheter une maison.

Après une victoire, pour récupérer, t’es plutôt du genre à boire un litre d’eau ou un litre de Kro ?

Après une victoire j’aime bien boire une ou deux bonnes bières. La bière d’après victoire a un gout exquis. Et puis bon, je suis un gars du nord donc j’ai forcément de la bière qui coule dans les veines (rires)

T’es plutôt merguez frites ou sandwich au pâté ?

Le bon Américain du nord, merguez frites. Avant un match à Valenciennes il fallait faire vingt minutes de queue pour avoir son sandwich. Ma mère me filait dix francs, je m’achetais mon Américain et mon Coca, j’étais le plus heureux des hommes.

Niveau pompes, t’es plutôt Diadora ou Patrick ?

Plutôt Patrick. En fait je fais pas spécialement attention à la marque. Toujours est-il que je prends vachement soin de mes pompes. Comme je t’ai dit, je viens d’une famille modeste, j’ai été habitué très jeune à faire attention à mes affaires.

T’es plutôt 16-18 en alu ou crampons moulés ?

16-18, définitivement. Je mets des vissés quelque soit l’état du terrain, en hiver comme en été. D’ailleurs j’ai les dessous de pieds détruits.
Au Mans, le directeur du centre de formation a interdit les crampons lamelles. Une étude prouve que les blessures aux croisés arrivent majoritairement aux joueurs qui portent ce type de crampons.

Ton modèle de voiture préféré ?

J’ai une préférence pour les pick-up. C’est plus pratique pour transporter mes vélos et mes chiens.
Et puis bon, j’ai aussi trois enfants, j’ai besoin d’une voiture fonctionnelle.

T’es plutôt Jour de Foot ou Téléfoot ?

Jour de foot. Ils passent plus d’images, plus d’arrêts de gardiens. Téléfoot c’est que du blabla, on ne voit quasiment plus de résumés de matchs.
J’aimais bien Téléfoot avant, le Téléfoot vrai, celui de Thierry Roland.

La personne qui a marqué ta carrière ?  

Le mec que j’ai envie de citer c’est Hubert Largeron, le kiné de Saint-Etienne. C’était mon confident, j’ai passé des moments exceptionnels avec lui.
Quand je me suis blessé au début de saison avec Le Mans, il m’a fait passer une échographie à minuit au centre d’entrainement de Saint-Etienne.
J’ai aussi envie de citer ma femme, sans elle je ne serais  jamais arrivé à ce niveau. Elle pèse tous mes aliments. L’autre jour, j’ai suis allé acheter des jeans 501, je fais exactement la même taille de jeans qu’à 17 ans !

Le meilleur souvenir de ta carrière ?

Pas de moment particulier, toute ma carrière. J’ai grandi dans un quartier difficile, je suis un privilégié. J’ai pas envie de passer pour quelqu’un de démago mais j’avais une chance sur dix mille de faire cette carrière. Je suis tombé amoureux du foot à l’âge de trois ans, j’ai eu la chance d’en faire mon métier. Que demander de plus ?

Quand je te dis « Le Football vrai », ça t’inspire quoi ?

Comme je l’ai dit plus haut, pour moi #LeFootballVrai c’était quand j’allais voir jouer Valenciennes. Grâce à ma licence, je n’avais pas besoin de payer ma place. Je m’installais dans les tribunes avec mon américain et mon coca, prêt à admirer les exploits de Jean-Pierre Tempet ou de Ludovic Batelli. Le Bonheur total.

Propos recueillis par Alex Cariou

A LIRE AUSSI

Sylvain Kastendeuch : Quand ballon rime avec menton.

#LeFootballVrai par un journaliste vrai – Episode 1: Yohann Hautbois

Carmelo Micciche : Symbole d’une Lorraine bancale

Publicités

3 réflexions au sujet de « #LeFootballVrai selon les footballeurs vrais: Episode 2 – Jeremie Janot »

  1. Ping : #LeFootballVrai selon les footballeurs vrais: Episode 3 – Nicolas Dieuze | Guy Truite

  2. Ping : OM: Fabrice Apruzesse will never walk alone | Guy Truite

  3. Ping : OM-Saint Etienne: Une longue et belle série à poursuivre | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s