Manchester United – Arsenal, une rivalité en 10 matchs

manchester_united_arsenal_2003_2004_keown_van_nistelrooy_penalty_photo

Manchester United contre Arsenal. Un des matchs que j’attends avec le plus d’impatience chaque année. Même si la rivalité a un peu baissé cette année, les retrouvailles entre Ferguson et Wenger sont toujours explosives. Encore plus cette année avec l’éphèbe van Persie nourrissant amertume et jalousie entre les deux coaches. Mais si ces deux managers ont poussé au paroxysme la rivalité entre les deux cubs, celle-ci existe depuis plus longtemps qu’eux. La preuve en 10 matchs de légende.

1er février 1958 : Le testament des Busby Babes (Arsenal – Manchester United 4-5)

Au-delà du score complètement fou, mais finalement assez banal dans les années 50, c’est surtout le dernier match des Busby Babes avant le voyage fatal à Belgrade via Munich et qui coûtera la vie à 8 joueurs de United, dont 5 avaient joué quelques jours plus tôt à Highbury (Roger Byrne, Eddie Coleman, Mark Jones, Duncan Edwards et Tommy Taylor). Et si cet accident était un sabotage vengeur d’Arsenal ? La théorie du complot putain !

12 mai 1979 : Finale de Cup (Arsenal – Manchester United 3-2)

Alors que les deux clubs se retrouvaient pour la première fois en finale de coupe, les joueurs offrirent un des plus beau finish de l’histoire de cette vieille fille qu’est la Cup. Alors que les Gunners menaient tranquillement 2-0 depuis la 43ème minute, ils encaissèrent deux buts de McQueen et McIlroy à la 86ème et 88ème minute. Tout à refaire pour Arsenal. Ce sera chose faite une minute plus tard grâce à Alan Sunderland qui offrira définitivement une victoire logique à Arsenal. Les deux clubs ne se sont depuis rencontré qu’une seule fois à ce stade de la compétition, en 2005, avec le même vainqueur mais pas avec le même spectacle (0-0).

24 janvier 1987 : Premier match de Ferguson contre Arsenal (Manchester United – Arsenal 2-0) 

À cette époque, l’écossais débutait avec les Red Devils. Il était encore très loin d’être Sir mais avait déjà bien peaufiné son style à Aberdeen. Et les matchs contre Arsenal semblait déjà l’exciter. Au-delà de la victoire, qui confirmait la bonne forme de ses hommes en ce début d’année qui verra naître Lionel Messi et Zac Efron, ce match sera surtout marqué par l’expulsion du milieu des Gunners, David Rocastle, pour avoir vivement réagi après une faute d’un joueur de Manchester United. Je ne sais pas si Fergie machonnait déjà frénétiquement ses chewing-gum mais je suis certain qu’il avait du défendre son joueur après le match. À tort ou à raison.

6 mai 1991 : Arsenal fête son titre contre United (Arsenal – Manchester United 3-1)

Ce 6 mai 1991, alors que l’OM attendait de disputer sa première finale européenne de l’histoire, les hommes de Georges Graham attendent gentiment le résultat du match de Liverpool avant d’affronter Manchester United. Les Red Devils sont eux largués en championnat mais doivent disputer 10 jours plus tard la finale de la Coupe des Coupes contre Barcelone. Au moment de rentrer sur la pelouse, Arsenal sait déjà qu’ils sont champion grâce au nul concédé par les Reds. C’est donc l’esprit léger que les Gunners feront tomber Manchester grâce à un triplé d’Alan Smith, meilleur buteur cette saison-là. Mais ce que les supporters d’Arsenal ne savaient pas, c’est que leurs adversaires du jour allaient accumuler les titres sur les saisons à venir et que Graham fêtait son dernier titre avec les Gunners. 

george_graham_tony_adams_arsenal_champion_1991_photo

16 novembre 1996 : Première confrontation entre Ferguson et Wenger (Manchester United – Arsenal 1-0)

Les deux hommes qui ont fait de ce match un rendez-vous incontournable de Premier League se sont donc affrontés pour la première fois au cours de l’automne 1996. On ne le savait pas mais cette première saison pour Wenger sur le banc des Gunners était également la dernière du King Cantona. Ce match remporté par United grâce à un but contre son camp de Nigel Winterburn ne restera en revanche dans les mémoires que pour cela. À noter la composition très anglaise d’Arsenal, Wenger n’ayant eu le temps d’intégrer que le jeune Patrick Vieira dans ce 11 type de vieux briscards britanniques (Seaman, Adams, Dixon, Parlour, Platt, Wright…). Bientôt un lointain souvenir.

14 avril 1999 : Et Ryan apparut… (Arsenal – Manchester United 1-2)

Il y en aura eu des matchs mythiques pour United au cours de cette saison 1998-99 historique. Et sur le chemin du triplé, les Red Devils verront se dresser les désormais rivaux n°1 du Royaume, Arsenal, en demi-finale de Cup. En deux rounds. Le premier sera sans intérêt, un 0-0 indigne de ces deux équipes. Le deuxième le sera beaucoup plus. Bergkamp répond à Beckham, Keane se fait expulser à 15 minutes de la fin, Schmeichel repousse un penalty à la dernière seconde avant que Giggs ne s’envole à la 109ème minute pour un des plus beaux buts du tournoi. Légendaire.

21 septembre 2003 : La bataille d’Old Trafford (Manchester United – Arsenal 0-0)

En parlant de légende, la saison 2003-04 le sera pour Arsenal. Invaincus toute la saison, ils avaient pourtant bien failli perdre dès la 6ème journée à Old Trafford dans un match qui symbolisera comme un sommet de tension entre les deux clubs. Le surnom de ce match, “The Battle of Old Trafford”, résume parfaitement l’esprit du match : des coups, des tacles et des cartons. Vieira verra même rouge à la 80ème suite à un des plus dignes représentants de la puterie des joueurs hollandais, Ruud van Nistelrooy. Mais le tournant du match est ce penalty accordé à la 90ème minute pour une faute sur Forlan que van Nistelrooy enverra sur la barre. À la grande joie de Keown, qui viendra narguer le hollandais après son raté, et de toute l’équipe d’Arsenal qui fêtera ce nul à 32 journées de la fin comme une victoire en championnat.

1er Février 2005 : Vieira vs. Keane (Arsenal – Manchester United 2-4)

Le fair-play n’avait rien à faire lors des confrontations entre Arsenal et United au début des années 2000. Patrick Vieira et Roy Keane en étaient les plus beaux symboles. Et dans l’étroit tunnel de Highbury, difficile de se contenir, surtout quand l’irlandais titille les origines africaines du français. Mais même Cygan avec sa tête de CRS paraît ridicule face au regard halluciné du capitaine des Red Devils. C’est finalement United qui aura le dernier mot avec une victoire 4-2 sur le terrain d Arsenal dans un match à l’atmosphère électrique. Un match, un vrai.

5 mai 2009 : Une finale de Ligue des Champions en jeu (Arsenal – Manchester United 1-3)

La fin de la première décennie du 21ème siècle marque une baisse de tension entre les deux clubs, la faute à des Gunners baissant de pied. Mais quand une place en finale de Ligue des Champions est en jeu, ça revient vite. Malheureusement pour le suspens, les mancuniens mettront fin au match retour dès la 11ème minute avec déjà deux buts marqués à l’Emirates après une victoire 1-0 au match aller. À l’heure de jeu, l’avance est même de 3-0 grâce à un Ronaldo supersonique. Mais c’est surtout le carton rouge reçu par Fletcher en fin de match qui aura du poids en finale, l’écossais jouant cette saison-là à un très haut niveau. Une douce revanche pour Wenger qui empêchait ainsi en partie United de conserver son titre européen.

28 août 2011 : L’humiliation (Manchester United – Arsenal 8-2)

Suite à cette demi-finale de Ligue des Champions, Patrice Evra avait eu une déclaration dont il a le secret, qualifiant les Gunners d’enfants. N’en déplaise à ses détracteurs, en ce mois d’août 2011, c’était bien des Baby Gunners qui ont joué sur Old Trafford. Deux nettoyages de lucarne de Young, un triplé sur coups de pieds arrêtés de Rooney et un penalty manqué de van Persie. Une humiliation.

SIR GUY, à suivre sur Twitter

A lire aussi :

Arsène Wenger le monégasque

Les 10 commandements de Sir Alex

Ferguson vs. Mourinho, l’amour et la violence

Advertisements

7 réflexions au sujet de « Manchester United – Arsenal, une rivalité en 10 matchs »

  1. On voit que Sir Guy est pro United car les victoire d’Arsenal sont occultées. Aucune intégrité journalistique. En guise de punition pour ce manque de professionnalisme, je souhaite une cuisante défaite d’United ce samedi

    • Cher bourdonhino, je suis évidemment pro-United, je ne m’en cache pas.

      Ce cher Guy Truite m’a en effet signalé un match que j’aurai pu ajouter, qui aurait sans doute répondu à ton désir d’équilibre, c’est la victoire d’Arsenal en 2000 sur la reprise folle de Henry face à Barthez. Pour d’autres matchs, je suis preneur de tes anecdotes.

      Je terminerais en précisant que si la plupart des matchs que j’ai choisi ont été gagné par United, ce n’est pas le résultat qui leur a permis d’être dans cette liste, mais plus les anecdotes qui vont autour (1958, 1987, 1996, 2005).

      • match de 2002 qui donne le titre à Arsenal avec un but de Wiltord? non? Pas de crédibilité ..

  2. Ping : Bilan Premier League : Top of the Pops – Octobre 2012 | Guy Truite

  3. Ping : Le Fergie Time, légende ou réalité ? | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s