Pourquoi j’ai fait 9000 km pour me faire sucer par Victoria Beckham ?

600 euros bordel à cul. 600 euros pour une branlette. En attendant je ne vais pas y aller par quatre chemins : 35°C vs. 12°C. Qui ne rêve pas d’une bonne chuppa au soleil ?

Je ne sais plus d’où ça m’est venu…ah si ! Après mon reportage sur le transfert râté de David au PSG…j’avais rencontré, l’espace de quelques minutes, le couple Beckham, et son agent qui m’avait raconté toute l’histoire que je vous avais donnée en exclusivité. Vicky, on l’appelera comme ça, m’avait jeté un regard…de cougar. Savait-elle pour le blog ? Avait t-elle aimé mon article sur sa potesse Gemma Atkinson ? Bref, j’ai eu un bon regard de cochonne !

Vic Beck

Bref, j’aime plus dire Bref depuis Bref…je suis devenu insomniac depuis décembre 2011 et je rêve en secret de me la tringler comme il se doit. Quitte à passer par Las Vegas aussi pour gagner 10 dollars et croiser une autre chaude.

Et il y aussi ce moment de grâce où, regardant sagement la cérémonie de clôture des jeux olympiques de Londres, je mis ce qui me sert de membre inférieur en mode action lorsque je vis tout d’abord la belle plante qu’est Jessie J se trémousser dans ses costumes couleur chair. Quelle bonne bonnasse.

la bonnasse

Et puis il y eut les Spice Girls. Nostalgie masturbatoire. Elles sont cinq, vieilles et chaleureuses. Des boobs. Et puis, quand je vois que l’agent de sécurité a le regard bien ou il faut, là je me dis « y a moyen ! ». C’est pas possible : comment peut-on passer à côté de ce genre de connerie ?

Il en est rien, je suis certain que le garde de la sécurité de madame a dû nécessairement lui en coller 12…13 mouvements dans sa tronche d’anorexique. Alors pourquoi pas Le Piguyste ?

Direction La Californiiiiiiiiiiiiieeeee

Mon sac Quéchua est rempli à moitié. Trois slips, un survêt de rechange (pour celui que je porte déjà), une paire de chaussettes Lafuma, des Crocs et un costume blanc fraichement acheté chez Tati. Je suis tellement bousculé que j’en oublie d’être classe tiens. Un bon branleur des familles.

14 heures de vol plus tard, je me suis retapé Beethoven 2…trois fois ! Et j’ai fait ma petite liste sur le magazine de Sky Mall : La sculpture de l’aigle américain et le sac-roller sont pour moi gars !

J’ai peu de temps devant moi, le billet le moins chère me laissait 3 jours sur la côte ouest américaine, et comme un con, j’ai bien une bite à la place du cerveau, je n’avais pas réalisé qu’au final, arrivant à Las Vegas, j’avais presque un jour de bagnole pour faire l’aller/retour à L.A. Merde.

On est Samedi, le match des Galaxy est dimanche. Ma seule chance est de m’incruster en carré VIP…pour arriver au but ultime !!

Je vous épargne ma nuit au milieu d’un parc Navajo, à croiser une petite de 14 ans qui en faisait 20 et me faire jeter au beau milieu de la nuit à coups de fusil de chasse. Je vous épargne ça. Mélangé au Jetlag, je me retrouve dans les bouchons en arrivant dans cette satanée ville des anges. Les anges sont des poufs ouais ! En plus sans GPS, tu vois le cirque. J’ai suivi les panneaux. Et à un moment, y a plus de panneaux. Alors comment je fais ? Ben je parle anglais.

« Dyou No Werr ze Stade Of Galaxy iz ? » Et puis bim, je me fais escorter, sympa les mexicains ! Alors bon, j’ai mis 8h à aller au Home Depot Stadium…Mais le mieux était à venir.

En arrivant au stade, j’ai voulu la jouer Guy l’entourloupe ! Je sors mon bon vieux badge de presse frenchy. À Paris, ça marche deux coups sur trois. Le type sort son talkie, parle deux-trois mots en Yoghourt et là flan : je rentre, comme un rien. Je me demande si ce n’est pas mon cher Kader Boudaoud, qui n’était pas sur le coup. Trop facile je me dis.

Je me pose dans un carré rempli de gonzesses. Mais rempli. Les meufs me regardent comme si j’étais la dernière merveille du monde. Je me sens épié. Puis, trois mecs arrivent, le survêt des L.A Galaxy sur le dos. Merde, elles ont cru que j’étais un joueur. Merde, j’aurai dû acheter cette putain d’écharpe ! Je décide de me casser et de trouver ma source.

Je la vois, au loin, dans une forteresse entourée de ses bambins…et David ? Mais…Oh un manque de professionnalisme de ma part : Monsieur Beckham est blessé. Comment vais-je pouvoir faire ? Plan X.

J’appelle cette mauvaise graine qu’est Josh, un pote de New York étudiant en cinéma qui va me distraire ce droitier de mes deux. David Beckham, c’est bien connu, veut faire du cinéma. Ben je vais lui donner le rôle de sa vie.

Et sinon, le match ? Tu crois vraiment que je suis venu pour me taper un match de National ? Franchement ! Le plan est simple : Josh appel David pour lui proposer un rôle dans son prochain long, le premier rôle. C’est simple j’ai le numéro du manager, ça devrait le faire.

J’attends quelques minutes en scruptant la tour. Soudain, David est sur son cellular. C’est bon. Il se lève, fait quelques tours de la salle, puis soudain se barre, ce qui a le don d’agacer maman, qui se lève aussi et disparaît.

Merde, mais où est-elle partie ? Je commence à me demander si je vais avoir ma gâterie. Tous les scénarios possibles se secouent dans ma tronche. Je suis au bord du gouffre : « Non, je ne vais quand même pas aller me taper la meuf d’un joueur de National quand même…la honte». Puis, sortie de nulle part, elle est là, devant moi. Pim. J’ai tellement passé de temps à me faire des films que l’instant me donne une demi-molle, ce qu’elle va bien capturer avec ses yeux de chaguasse. La meuf a voulu rejoindre ses copines, elle m’a rejoint moi. Dieu est grand.

En une fraction de secondes, elle prend ma main et se met à cavaler comme une gamine de 8 ans dans la cour de récréation. On se retrouve dans un ascenseur grand luxe. J’ai un instant la crainte qu’elle me fasse rencontrer Papa. On arrive à la porte de leur loge, elle entre en me laissant dehors. J’entends « Momi Iz cominegue bak ». Ok ! Elle ouvre une porte qui mène à une autre loge, totalement vide. On entre. Et là….

Ben là, je ne te fais pas de dessins. Je suis bien. Et puis pour finir, elle m’a donné un petit cadeau : la sécurité ! Qui m’a presque fait comme si elle était une indienne Navajo de 14 ans. M’ont arraché mon costume Tati ces batards !!

Résultat des courses : Un bon match de merde, une choupa dans la tour VIP, Beethoven 2 trois fois de suite…ça valait bien 600 boules tiens (j’ai dormi dans la bagnole, rien a foutre de l’hôtel) !

EL PIGUYSTE que tu peux suivre sur Twitter

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pourquoi j’ai fait 9000 km pour me faire sucer par Victoria Beckham ? »

  1. Ping : #LeFootballFaux selon PETRA – La pute du bois de Boulogne devenue Escort… | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s