France-Suède, Thierry Roland et chemisettes : la chronique d’Anna Guyntour

france_suede_euro_2012_ibrahimovic_mexes_but_photo

La France, en blanc, rencontre visiblement l’équipe de la Poste, en jaune et bleu donc, pourquoi pas. En hommage à Thierry Roland je porte un boubou Louis Guytton acheté aux cousins de Patrick Viera et un balai-brosse de fabrication coréenne, je prépare le dîner, pardon le couscous, moi-même, évidemment.

Jean Michel Larqué a choisi la chemisette blanche caméra café, comme pour nier le deuil, l’homme maghrébin avec lui un combo alors inconnu de mes services, la veste noire sur polo noir… de mémoire, même M.Lacoste n’aurait pas osé. Je ne me formalise pas, c’est une triste journée qui se termine non loin de Tchernobyl.

34 degrés a Kiev, costumes et chorégraphies ukrainiennes intéressantes mais empreintées à la cérémonie des paralympiques de Arnhem 1980. Entrée des joueurs sur le terrain soignée, démarche légère ou presque, pieds en canard de rigueur, fraichement gominés, un air de canebière cette equipe de France, je nous sers un Pastis noyé façon balayage suédois.

J’ai quand meme une question Guy. Qui est a l’origine de cette tradition étrange au début de chaque match, le défilé parent enfant là ? Franchement, un footballeur professionnel qui tient par la main une fillette blonde en short polyester… en Ukraine…? Qu’est-ce qu’on fait Guy? On en parle? On fait comme si de rien ? Guy soyons sérieux, et pourquoi pas en Thaïlande, il fait aussi 34 degrés a Pattaya.

Laurent Blanc a tombé la veste, canicule, stress et chemise manche longue. Gros plan inspiré sur celui qui vient de relancer à jamais mon intérêt pour le ballon rond! Mais qui es-tu beau footballeur à la coupe de merde et au bronzage artificiel? Olivier Giroud, tel est son nom. Je le découvre en couverture de TETU magazine, un mensuel thématique, le doute s’installe, je rentre des Cyclades…

53ème minute, Suède 1 – France 0. Jean Michel passe une mauvaise soirée, il aurait du mettre une cravate, Olivier est marié a Jennifer Giroud. 90ème minute, la France est humiliée voire punie, fallait pas jouer en blanc ça grossit.

En attendant de se faire dégommer en quart de final par les derniers du classement Standards and Poor’s, qu’est-ce qu’on fait? Ben on fait comme Drogba, on enfile un jean Kaporal et on va aux putes Guy, on va aux putes.

ANNA GUYNTOUR

A lire aussi : 

– Foot et mode, la chronique d’Anna Guyntour : le caleçon Pull-In (épisode 1)

– Foot et mode, la chronique d’Anna Guyntour : Ibiza ou Capri ? (épisode 2)

Advertisements

5 réflexions au sujet de « France-Suède, Thierry Roland et chemisettes : la chronique d’Anna Guyntour »

  1. Ping : Les tweets des Bleus après Espagne-France | Guy Truite

  2. Ping : EURO 2012 : Bilan du nouveau paysage footballistique européen | Guy Truite

  3. Ping : Le 11 type des marques de fringues | Guy Truite

  4. Ping : La chronique d’Anna Guyntour: Victime de la Zlatanisation de la France | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s