Présentation de l’Euro 843 par DCDV de Horsjeu.net (1/3)

Message de la part de Guy Truite : « Ces clochards de horsjeu.net sont SDF. Dans sa grande bonté, Guy Truite le magnanime les héberge, sans leur filer à bouffer. »

La carte actuelle de l’Europe a été façonnée par la seconde guerre mondiale, à quelques exceptions près (Balkans, ex-URSS, Belgique). Sur le plan footballistique, le vieux continent comprend deux puissances majeures (Italie, Allemagne) et quatre puissances secondaires (France, Espagne, Angleterre, Pays-Bas), les autres nations faisant de la figuration pour l’essentiel. Mais cette réalité n’est après tout qu’une des nombreuses possibilités qu’offre la théorie des mondes parallèles. Horsjeu.net vous propose de découvrir ce qu’il en est dans une autre Time Line ; celle où un savant nazi a voyagé dans le temps avec la formule de la bombe atomique, créant un Equilibre de la Terreur au lendemain du partage de Verdun … en 843 après Jésus Christ.

Le partage de Verdun en 843 a scindé l’empire carolingien en 3 parties, chacune d’entre elles revenant à l’un des petits-fils de Charlemagne : à Charles le Chauve la Francie occidentale (s’étendant des Pyrénées à la Wallonie), à Louis le Germanique la Francie orientale (de la Saxe à la Bavière) et à Lothaire le narcissique la Lotharingie (partie centrale, allant des Pays-Bas à la Lombardie). A côté des ces territoires on trouve à l’ouest l’empire séculaire des Byzantins qui occupe les territoires grecs et turcs, et, au nord, l’île de Grande Bretagne ou coexistent sept ou huit royaumes qui sauront se rassembler le temps d’une compétition. La péninsule ibérique, elle, se divise entre le Royaume des Asturies et l’Emirat Musulman de Cordoue. Le pape dispose de territoires s’étendant bien au delà du Vatican, et les Vikings disposent, outre la Scandinavie, de l’Irlande et de l’Andalousie. L’est, enfin, regroupe moult peuplades barbares incapables de structurer un Etat digne de ce nom : Magyars, Slaves, Avars…

La Coupe d’Europe des Royaumes est un tournoi simple à 8 équipes et à élimination directe. Les septs qualifiés sont issus d’un barrage aller-retour, l’organisateur étant qualifié d’office.

TRIBUS SLAVES

Gardiens : Akinfeev, Sczeny, Malafeiev

Défenseurs : Dudka, Stankevicius, Klavan, Gorkss, Wasilewski, Berezoutski, Berezoutski

Milieux : Izmailov, Zhyrkov, Blaszczykowski, Hleb, Dzagoev, Zyrianov, Bressan, Krivets, Kislyak

Attaquants : Arshavin(c), Pavlyuchenko, Pogrebniak, Lewandowski

Sélectionneur : Smuda

Capitale :Varsovie

Devise : Eih bennek, eih blavek

Organisateurs du tournoi malgré un manque flagrant d’infrastructures, les peuples slaves en ont profité pour éviter de passer par les barrages. Difficile donc de se faire une idée précise sur le niveau footballistique de cette « nation », davantage réputée pour ses plombiers, ses filles de joie et ses cinéastes pédophiles que pour ses footballeurs. Malgré quelques individualités venues du grand froid, la sélection comptera principalement sur l’extra sportif pour semer le trouble chez ses adversaires, qui devront résister à la tentation des bordels et des plats en sauces. François Hollande, nouveau souverain de Francie occidentale refuse d’ailleurs catégoriquement de s’y rendre, craignant probablement l’effet des borsht, clouski et autres bigos sur son régime. DSK, rival défait, sera-t-il de la partie ?

Maillot :

Qualifié d’office en tant que pays organisateur.

Équipe-type :

FRANCIE OCCIDENTALE

Gardiens : Valdes, Jourdren, Costil

Défenseurs : Clichy, Mexes, Debuchy, Pique, Van Buyten, Jordi Alba, Koscielny

Milieux :Busquets, Xavi(c), Fabregas, Cabaye, Martin, Mvila, Witsel, Ribéry, Valbuena

Attaquants :Hazard, Menez, Ben Arfa, Gameiro

Sélectionneur : Blanc

Capitale : Tulle (changement récent)

Devise : Pro rege saepe, pro pila semper.

Indéniablement l’équipe la plus technique du tournoi, la Francie occidentale pourrait pâtir de l’absence d’un véritable avant-centre, capable de profiter des offrandes de ses innombrables playmakers. Jugez plutôt : Xavi, Fabregas, Ribéry, Hazard, ou Ben Arfa. De plus, le forfait de Carles Puyol, vainqueur pour la 5ème année consécutive du prix Roland de Roncevaux du joueur le plus combatif, change considérablement la donne en défense centrale. Mexès et Piqué ont connu des saisons difficiles dans leurs guildes respectives. Leurs absences auraient d’ailleurs pu être fatales lors des barrages contre le royaume de Bretagne ; ce n’est que le génie d’Hatem Ben Arfa, bien aidé par une prestation catastrophique de Jeremy Morel (le latéral gauche breton), qui a permis aux François de rattraper les 3 buts encaissés au Roudourou. Laurent Blanc saura-t-il gérer l’abondance de milieux à vocation offensive ou très offensive aussi bien que Pep Guardiola, entraineur mythique et déserteur de la guilde de Catalogne ?

Maillot :

Barrage : Francie occidentale/Royaume de Bretagne : (5/4)

0/3  (Danzé, Feret, Gourcuff)

5/1  (Ben Arfa x3, Hazard, Valbuena) (Gourcuff)

Tu veux la suite ? L’épisode 2 est ici. Et l’épisode final là.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Présentation de l’Euro 843 par DCDV de Horsjeu.net (1/3) »

  1. Ping : Présentation de l’Euro 843 par DCDV de Horsjeu.net (2/3) | Guy Truite

  2. Ping : Présentation de l’Euro 843 par DCDV de Horsjeu.net (3/3) | Guy Truite

  3. Ping : Présentation de l’Euro 843 par DCDV de Horsjeu.net (2/3) | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s