EURO 2012 – Pourquoi l’Angleterre va être championne d’Europe

roy_hodgson_angleterre_selectionneur_euro_2012_photo

Oubliez le toque espagnol. Rejetez la jeunesse triomphante et acnéique allemande. Méprisez l’arrogance talentueuse hollandaise. Moquez les coupes de cheveux portugaises. Riez de la dramaturgie italienne. Ne rêvez plus de l’identitié nationale française. L’équipe qui va remporter l’Euro le 1er juillet prochain à Kiev sera contre toute attente l’Angleterre. Jamais vainqueur depuis 1960, pas même finaliste, cette année de jubilé de la Reine Mère sera également celle du triomphe international des Three Lions. Voici pourquoi.

1. Parce que personne ne les attend

Absents de l’édition précédente, humiliés par l’Allemagne en huitième de finale de Coupe du Monde en 2010, sans sélectionneur un mois avant le début de la compétition, handicapés par les absences sur blessures (Cahill, Barry, Walker…), gangrenés par les “affaires diplomatiques » (le litige John Terry vs. famille Ferdinand), les anglais se sont offerts une préparation folkorique et rock’n’roll. Mais c’est peut-être parce qu’on a plus tendance à se foutre de leur gueule qu’à vraiment considérer leur potentiel qu’ils vont surprendre tout le monde. Y compris eux-mêmes. Comme un remake anglo-saxon d’un beau film scandinave, l’Angleterre va-t-elle donc fêter les 20 ans de la victoire du Danemark par une victoire ?

2. Parce qu’ils ont enfin un gardien

S’il y a bien un poste sur lequel le nouveau sélectionneur n’a pas à se poser de question, c’est sur celui de gardien. Et ce n’est pas une habitude chez les anglais. Les Rob Green, David James et autres Paul Robinson peuvent être rangés aux oubliettes. Car il y a 25 ans est né dans la petite ville de Shrewsbury, frontalière du Pays de Galles, Joe Hart, l’actuel meilleur gardien d’Angleterre et champion avec Manchester City. Et ça, ça change tout.

3. Parce que Steven Gerrard sera capitaine

La saison fut dure pour Stevie. Son Liverpool, malgré une victoire en League Cup, fit peine à voir. Il a lui multiplié les pépins physiques. Cet Euro représente donc une chance unique pour Gerrard, habillé de son costume favori, celui de capitaine, de revenir sur le devant de la scène et inscrire définitivement son nom dans la légende du football, bien au-delà de la Mersey. L’histoire serait belle. En revanche Steven, évite Phil Collins comme hymne de victoire…

4. Parce que Wayne Rooney est génial

Parce que Manchester United n’a pas été champion, parce que van Persie a terminé meilleur buteur de Premier League, on en oublie la fantastique saison réalisée par Big Wayne. Auteur de 35 buts en 44 matchs toutes compétitions confondues, Rooney est sans aucun doute un des attaquants les plus complets du monde et affiche surtout désormais une vraie sérénité (le pouvoir des cheveux ?), bien loin de ses coups de sang passés qui lui feront d’ailleurs manquer les deux premiers matchs de la compétition. Et si ces deux matchs étaient finalement une bénédiction ? Car si l’Angleterre fait le boulot, il pourrait revenir pour valider le ticket en quart de finale et profiter de sa fraîcheur pour emmener les Three Lions au sommet.

5. Parce qu’Oxalde-Chamberlain va faire une Rooney 2004

Wayne Rooney, justement, s’est révélé au yeux du monde lors de l’Euro 2004, marquant 4 buts en autant de matchs avant de se blesser salement au pied. A cette époque, il avait tout juste 18 ans, l’âge d’Oxlade-Chamberlain aujourd’hui. L’espoir d’Arsenal partage d’ailleurs avec l’ancien attaquant d’Everton de nombreuses qualités : une grosse puissance physique ainsi qu’un caractère et une abnégation rare à cet âge-là. Si la nouvelle est belle pour l’Angleterre, elle l’est moins pour Arsenal, qui risque de devoir se passer des services de l’ancien prodige de Southampton sur le mois d’août, si AOC pousse le comparatif avec Rooney jusqu’à la blessure.

6. Parce qu’Andy Carroll va finir meilleur buteur de la compétition

A ce niveau de pronostic, ce n’est plus de la grosse cote, c’est presque de la folie. Ridicule avec Liverpool, balourd et maladroit devant le but, cet homme n’a marqué que 9 buts en 47 matchs cette saison et n’a honoré qu’une seule de ses 4 sélections avec l’Angleterre par un but. Oui mais voilà, avec Rooney derrière lui, des centreurs comme Young, Walcott ou Cole sur les côtés et un entraîneur sachant jouer avec les grands, ce fan de Boyzone risque d’avoir plus d’occasion de planter qu’avec les Reds. Et puis bon, Milosevic, Baros ou Brolin ont bien réussi à finir meilleur buteur, alors pourquoi par Andy ? Dis-lui oui.

7. Parce que Frank Lampard ne sera pas du voyage

Le milieu de terrain de Chelsea fait donc parti des blessés de guerre de cette sélection. Très mauvaise nouvelle sur le papier pour un joueur comptant 90 sélections et 23 buts et venant tout juste de remporter la Ligue des Champions avec le brassard de capitaine. Et pourtant, je suis persuadé que cette absence est un mal pour un bien. Car comment faire jouer ensemble Gerrard et Lampard ? Depuis 10 ans, ni Eriksson, ni McClaren, ni Capello n’ont trouvé la solution. Elle est pourtant simple : faire un choix. Le destin a donc tranché pour Hodgson et a choisi Gerrard le capitaine exemplaire à Lampard le perso obsédé par ses stats. Justice.

8. Parce que John Terry a un cul énorme

Terry est le Régis anglais, un con. Mais un Régis qui a de la chance. Il agresse sans raison Alexis Sanchez en demi-finale de Ligue des Champions face au monstre barcelonais alors que son équipe est menée ? Chelsea se qualifie miraculeusement et remporte la finale marquée du même signe divin. Il insulte le défenseur de QPR, Anton Ferdinand, en faisant lourdement référence à la couleur de sa peau ? Son frère, Rio, n’est pas sélectionné, John, lui, oui. Il réalise une saison plus que moyenne ? Il sera champion d’europe.

9. Parce que l’Angleterre est déjà championne d’Europe

Chelsea a montré la voie à tout un pays en remportant la Ligue des Champions cette année. C’était inespéré, improbable, immérité. Mais ils ont gagné. Ils auraient en revanche peut-être fallu songer à naturaliser Drogba pour en être vraiment sur…

10. Parce que je connais déjà leur parcours

Après une défaite inaugurale face à la France remplissant d’espoir notre pays, les anglais se qualifieront finalement pour les quarts de finale de manière peu glorieuse avec deux victoires difficiles face à la Suède et à l’Ukraine. Le déclic aura lieu en quart de finale face à l’Espagne. Archi-dominés, les hommes de la rose offriront un remake du Chelsea-Barcelone de cette année en marquant le seul but du match par Andy Carroll. En demi-finale, ils offriront un vrai récital face aux Pays-Bas, Rooney rappelant à van Persie le viol collectif subit par Arsenal au mois d’août dernier à Old Trafford. Triste spectacle. En finale, ils retrouveront leur pire cauchemar, l’Allemagne.

Souillés par la Nationalmannschaft deux ans plus tôt en Coupe du Monde, ils profiteront de la jurisprudence Chelsea pour s’imposer aux tirs aux buts et plonger Bastian Schweinsteiger, auteur du seul penalty raté de la finale après celui déjà raté face à Chelsea, dans une dépression digne de Sebastian Deisler. Même Angela Merkel ne pourra consoler le petit Schweini. Gary Linekerse verra lui obliger de revoir sa plus fameuse citation pour ne pas passer pour un con. Et Dieu aura sauvé la Reine.

SIR GUY

A lire aussi :

Les tweets des non bleus

Angleterre – Argentine : histoire d’une rivalité

Le triplé inversé ou les plus grands clubs losers de l’histoire

Le onze type des vieux 2011-2012

Votez pour le futur entraîneur de Liverpool

Publicités

Une réflexion au sujet de « EURO 2012 – Pourquoi l’Angleterre va être championne d’Europe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s