Top of the Pops Premier League – Bilan 2011-2012

manchester_city_champion_premier_league_angleterre_2011_2012_photo

Sir Guy se rêve en Jimmy Savile, présentateur mythique de Top of the Pops en Angleterre de 1964 à 1984. Mais une éducation marquée par le Téléfoot des 90’s de Frédéric Jaillant, Pascal Praud, Vincent Hardy et Christian Jeanpierre lui a fait le plus grand mal. C’est pourquoi, après suivi mois après mois les aventures merveilleuses de la Premier League, il vous propose l’ultime épisode de ce Top of the Pops Premier League pour la saison 2011-2012.

S’il ne fallait résumer la saison de Premier League en une seule journée, la 38ème serait parfaite. Une place de leader changeante, un City rouleau compresseur, un United sobre mais efficace, un Arsenal instable, un Wolverhampton battu. A cela s’ajoute un scénario incroyable offrant au final  le premier titre de champion ) Manchester City depuis 1968. Vivement l’année prochaine !

TOP 3

  • Robin van Persie

Il n’aura pas battu le nombre de buts marqués par Alan Sheraer sur une année civile en Premier League, il n’aura pas non plus battu le record de buts marqués sur une saison en championnat par un joueur d’Arsenal (ne faisant “que” l’égaler). Mais la tête à claque hollandaise a tout de même fini meilleur buteur pour sa première saison à plus de 30 matchs en Angleterre en 8 ans, alliant efficacité avec esthétique. Il fallait bien ça pour qu’Arsenal termine sur le podium, un vrai miracle au vu du début de saison des Gunners.

  • Alan Pardew

Newcastle n’aura finalement pas réussi à accrocher une place en Ligue des Champions, la faute à une ultime défaite à Everton lors de la 38ème journée. Mais qu’importe, la saison des Magpies fut belle, très belle ! Demba Ba a flambé sur la première partie de saison, Papiss Cissé a repris le flambeau en deuxième. Ben Arfa a enfin confirmé son gros potentiel en se montrant décisif et surtout constant depuis janvier. Cabaye a géré de main de maître le tempo de l’équipe pour sa première saison en Angleterre. Coloccini, le frère caché de Carles Puyol et David Luiz, a même réussi à se faire une place dans la défense type de Premier League aux côtés du monstre Kompany. Et tout ça, ils le doivent tous en grande partie à un homme, l’entraîneur anglais Alan Pardew, pour sa première saison complète à la tête du club. Chapeau.

  • Le mercato d’hiver

Mal-aimé des clubs, des supporters et de la rédaction de Guy Truite, ce mercato d’hiver aura été bien utile à certains clubs anglais, qui se sont plus que renforcé en attaque. Papiss Cissé débarque à Newcastle en janvier, 4 mois plus tard, c’est 13 buts en 14 matchs. Prêté par Hoffenheim à Swnasea, Gylfi Sigurðsson a lui marqué 7 buts en 16 matchs, dont quelques-uns superbes, au point d’être élu joueur du mois en Premier League en mars. Autre joueur du mois à avoir débarqué en Angleterre cet hiver et à avoir remporté le prix de joueur du mois, Nikica Jelavic et ses 9 buts en 13 matchs ont permis à Everton de terminer devant Liverpool et de briser les rêves de titre de United à Old Trafford. Enfin, notre Djibril national a grandement participé au maintien des Queens Park Rangers malgré deux cartons rouges et 7 matchs de suspension grâce à ses 5 buts en 7 matchs. Pas suffisant pour Laurent Blanc.

FLOP 3

  • Liverpool

King Kenny a un peu perdu de sa superbe cette année. Depuis son arrivée, il a dépensé plus de 110 millions de pounds avec comme résultat, une Cup pour le bon côté mais aussi une 8ème place en championnat. Insuffisant pour un club qui semble maintenant à des années du Big 4 qu’ils squattaient pendant de nombreuses années. Alors, qui sera le nouvel entraîneur de Liverpool ?

  • Les relégués

Bon ben j’étais un peu obligé de mettre dans les flops Bolton, Blackburn et Wolverhampton, tous les 3 relégués en deuxième division anglaise. C’est officiel, Tyrone Mears, David N’Gog, Gaël Givet et Ronald Zubar n’ont pas le niveau de Premier League. Est-ce qu’on avait vraiment besoin de ça pour le savoir ?

  • Tottenham

Fin de la 38ème journée, les Spurs ont finalement réussi à accrocher cette quatrième place synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions âprement disputée avec Newcastle. À moins que Chelsea, modeste 6ème de Premier League ne l’emporte face au Bayern Munich en finale de cette tant désirée Ligue des Champions. À moins que les allemands craquent à domicile. À moins que Robben ne rate un penalty. À moins que Drogba ne devienne un héros.

ALBUM DE L’ANNEE : Manchester City – “Champion Sound« 

C’est donc à la 94ème minute de la 38ème journée que Manchester City est allé chercher un titre qui semblait lui être destiné en début de saison. Pourtant ce fut plus dur que prévu, malgré les avalanches de buts de Agüero, Balotelli et Dzeko, la forme éblouissante de Silva, la saison monstrueuse de Yaya Touré, le roc Vincent Kompany. La faute à un Manchester United ne voulant pas lâcher son trône si facilement. Mais Roberto Mancini aura tout de même réussi et la stratégie des pétrodollars trouvé sa jurisprudence. Faut-il s’en réjouir ?

ARTISTE DE L’ANNEE : Yaya Touré – “Ivory Road

Le meilleur joueur de Premier League n’est pas van Persie. Ce n’est pas non plus Vincent Kompany. Le joueur le plus décisif, le plus indispensable à son équipe, le plus impactant dans le jeu, c’est bien Yaya Touré (ou Touré Yaya comme vous voulez, je comprends pas). Ses deux buts marqués lors de l’avant-dernière journée à Newcastle sont symboliques de sa saison. Lorsque Manchester City a du forcer le destin, faire la vraie différence, ça passait le plus souvent par ses pieds. Déjà buteur lors de la demi-finale et la finale de Cup l’année dernière redonnant à Manchester City le goût aux titres, il a confirmé aujourd’hui que le facteur X de cette équipe, c’était bien lui.

ARTISTE REVELATION DE L’ANNEE: Kyle Walker – “Kyle’s mom is a big fat bitch

Je vais aller dans le sens des votes officiels. Déjà très bon lors de sa demi-saison l’année dernière à Aston Villa, Walker a confirmé cette anée tout son potentiel. À tout juste 21 ans, il se positionne déjà comme le futur arrière droit de l’équipe d’Angleterre. Pas pour cet Euro en revanche la faute à une blessure. Avant de devenir l’arrière droit de Manchester United ?

SINGLE DE L’ANNEE : Peter Crouch – “I want a tall skinny papa

Les beaux buts ont été légions cette année en Premier League. Comme d’habitude, des grosses frappes de loin, des reprises de volées, des lucarnes violées. Les Ben Arfa, Walker, Suarez, Taylor, van Persie, Gardner, Welbeck auront tous magnifiquement rythmé ces Top of the Pops. Mais j’ai choisi de mettre en lumière un grand, maigre et tout vilain joueur, Peter Crouch.

CLIP DE L’ANNEE : Manchester United vs. Arsenal – “Raw Power

Manchester City champion, je ne pouvais quand même pas honorer le 6-1 infligé à Old Trafford, je réserve mes pulsions masochistes pour d’autres activités. Mon côté jouisseur subjectif a donc pris le dessus et fait de la victoire de Manchester United 8-2 face à Arsenal le clip de l’année.

BONUS : L’année de Joey Barton – “Bad Kids

L’année de Joey a été faite de beaux moment, d’éclairs d’intelligence et d’agressions caractérisées. Une année assez normal pour lui somme toute. Débutée par un bizutage strangulatoire sur Gervinho pour son dernier match avec Newcastle, buteur et chambreur à ses débuts avec QPR à Wolverhampton, remettant au passage en place son nouveau coéquipier et génie autoproclamé Taarabt, il se rachètera une image grâce à un reportage dans “L’Equipe du Dimanche” en fin d’année. Pendant la deuxième partie de championnat, il aura transmis à Djibril Cissé son mojo de colère incontrôlée avant de prouver lors de la dernière journée face à Manchester City et Agüero, que le plus grand, c’est bien lui. Résultat : il manquera les 12 premiers matchs de la prochaine saison. Un génie.

SIR GUY

A lire aussi : 

Tous les Top of the Pops mensuels de cette année 2011-2012

Qui sera le futur numéro 7 de Manchester United ?

Enfin voir Anfield : Guy Truite envoyé spécial pour Liverpool-Chelsea (4-1)

TOP 10 : Transferts Premier League 2012-2013

Infographie des équipes invaincues en championnat

Publicités

4 réflexions au sujet de « Top of the Pops Premier League – Bilan 2011-2012 »

  1. Ping : Les joueurs de Ligue 1 à Chelsea ou le destin d’Eden Hazard | Guy Truite

  2. Ping : C’est la rentrée : Ça sent bon l’odeur du Pitch dans ton Tann’s | Guy Truite

  3. Ping : Bilan Premier League : Top of the Pops – août 2012 | Guy Truite

  4. Ping : Bilan Premier League : Top of the Pops – Septembre 2012 | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s