Le onze type des vieux 2011-2012

didier_drogba_chelsea_bayern_ligue_des_champions_2012_coupe_photo

Pour ne pas grossir, pour bien vieillir, pour rester jeune. Le sport est toujours présenté comme un source de jeunesse. Les athlètes comme de jeunes corps parfaits pouvant battre tous les records. Pourtant cette saison, ce sont les vieux qui se sont distingués. Les joueurs de largement plus de 30 ans. Ceux que Wenger ne veut plus dans son équipe. Ceux qui paraissent périmés mais qui en ont encore assez pour faire la nique à de jeunes insolents. La preuve avec ces 11 joueurs, avec une équipe type de 34,6 ans de moyenne qui pourrait donner la leçon à beaucoup d’autres, malgré un audacieux positionnement tactique en 2-4-4. Oui, ce sport est pour le vieil homme.

Gardien : Gianluigi Buffon (34 ans)

Depuis 2008, le grand Gigi avait perdu de sa superbe, semblant même être parfois un poids pour son équipe, la Juventus, qui semblait prendre le même chemin que la carrière d’un des plus grands gardiens de l’histoire. On trouvait même normal que Storari lui prenne sa place l’année dernière…Mais cette année, le champion du monde 2006 est revenu au plus haut niveau et a mis tout le monde d’accord. Et si la Juve n’a pas perdu un match en championnat, elle le doit aussi à Buffon. On oubliera au passage sa boulette contre Lecce…

Défenseur : Vitorino Hilton (34 ans)

Seulement 20 petits matchs lors de ses deux dernières années à l’OM. Il faut dire que son profil de libéro classe à la technique sur tranchait avec la stratégie musclée de Deschamps qui comptait plus sur les monstres physiques Diawara, M’Bia ou Heinze. Mais après une cure d’un an en Thalasso chez Louis Nicollin, voilà le brésilien plus jeune que jamais, patron de la défense championne de France et membre pour la quatrième fois de l’équipe-type de la Ligue 1. Et toujours aussi classe.

Défenseur : Alessandro Nesta (36 ans)

Le superbe Alessandro Nesta a donc fait parti du charter de vieux de fin de saison, avec Gattuso, Inzaghi et van Bommel, ayant un avion au départ de Milan avec pour destination une pré-retraite dorée ou une retraite méritée. Pour Nesta, ça semble être la première option, très certainement chez les New-York Red Bulls de Thierry Henry. Il faut bien reconnaître que ça commençait à devenir dur pour le romain. Mais il aurait quand même prouvé à quelques occasions, notamment lors du match aller de quart de finale de Ligue des Champions face au Barça, que la classe et le talent, c’est éternel.

Milieu : Sebastian Kehl (32 ans)

Même s’il n’a pas beaucoup joué cette année dans la réjouissante et jeune équipe de Dortmund, Sebastian Kehl reste cependant bien le capitaine, le vrai, le boss. Au club depuis plus de 10 ans, il avait été du titre en 2002 mais multipliait également les blessures ces dernières années (seulement 12 matchs sur les deux saisons précédentes). Au milieu des Kagawa, Lewandowski, Blaszczykowski et autres joueurs à l’orthographe infernale, c’est lui qui a soulevé le bouclier de champion et la coupe d’Allemagne pour le premier doublé de sa carrière. Le respect des anciens.

Milieu : Andrea Pirlo (33 ans)

Le meilleur transfert de l’histoire du foot. L’affaire du siècle pour Buffon. Le génie Pirlo a signé l’été dernier à la Juventus après 10 ans passés au Milan AC. En fin de contrat. Un an plus tard, le joueur le plus classe du monde a ramené la Juventus au plus haut niveau à coup de patte de velours, d’ouverture caviar et de buts décisifs, terminant meilleur passeur de Serie A avec 13 offrandes. Santo Andrea est généreux, Santo Andrea est bon, Santo Andrea est Dieu.

Milieu : Paul Scholes (37 ans)

Le meilleur come-back de l’histoire du football. Et pas juste un retour pour faire le fier pendant quelques matchs sans prendre trop de risques comme Thierry Henry. A la retraite depuis l’été dernier, le plus vilain rouquin de l’histoire du foot est revenu à la surprise générale, y compris au sein du vestiaire de Manchester United, début janvier pour reprendre naturellement les rôles laissés vacants depuis son départ de boss du vestiaire et du milieu de terrain. Et si le titre n’a finalement pas été au bout pour les Red Devils, Scholesy a quand même gagné, après 20 matchs disputés et 4 buts marqués en une demi-saison, une prolongation d’un an, pour une 19ème saison sous les couleurs de Manchester United et sous les ordres de Sir Alex Ferguson. Sir Scholes.

Milieu : Ryan Giggs (38 ans)

L’un ne va pas sans l’autre. La seule différence avec Paul Scholes, c’est qu’on a l’impression que Giggs ne partira lui jamais à la retraite. Les superlatifs manquent pour qualifier la fantastique carrière du gallois. Pour sa 22ème saison de professionnel et dans le même club (!!!), il n’est certes plus aussi rapide et moins précis techniquement mais il a encore disputé 33 matchs toutes compétitions confondues pour 4 buts marqués, dont un à la toute dernière seconde contre Norwich, plein de rage et d’abnégation. Il est surtout devenu le premier joueur de Manchester United à disputer plus de 900 matchs pour le club. Et ce n’est pas fini puisqu’on le verra encore l’année prochaine.

Attaquant : Diego Milito (32 ans)

La saison de l’Inter fut compliquée. Eliminés en Ligue des champions par Brandao, 6ème du championnat et privés de toute compétition européenne l’année prochaine, les interistes ne savent même pas qui sera leur prochain entraîneur. L’argentin n’a lui jamais rien lâché, y compris en début de saison lorsqu’il était barré par Forlan et Pazzini, terminant même deuxième meilleur buteur de Serie A en égalant son record personnel de 24 buts. Le sosie d’Enzo Francescoli se sera même offert un plaisir personnel, le premier triplé dans un derby milanais lors d’une victoire face au Milan AC privant officiellement le voisin honni du titre de champion.

Attaquant : Alessandro Del Piero (37 ans)

Après 704 matchs disputés en noir et blanc, 290 buts marqués et 19 saisons passées à la Juventus, l’éternel Del Piero a donc dit au revoir à son club de toujours, en marquant un ultime but à domicile lors de l’ultime journée d’une ultime saison parfaite. Les scandales, la relégation en Serie B, la difficile reconquête du titre. Rien n’aura jamais fait partir l’idole de Turin, très certainement un des plus grands joueurs de l’histoire du football européen. Ciao Signore !

Attaquant : Raúl (34 ans)

C’est officiel et même un peu triste. Raúl jouera l’année prochaine au Qatar comme un vulgaire Kader Keita. L’espagnol a en effet dit au revoir à Schalke, l’Allemagne et l’Europe. Pourtant, il avait encore largement le niveau, pour preuve ses 15 buts en championnats et son impact énorme sur le titre de meilleur buteur de Huntelaar. Il part en laissant le club de Rhénanie-du-Nord en Ligue des Champions, des souvenirs glorieux d’épopées européennes héroïques (demi-finale de Ligue des champions en 2011) et des buts superbes. Au point que Schalke a d’ores et déjà retiré son numéro 7, pendant qu’un bodybuilder portugais porte le sien du côté de Madrid. Le respect aux anciens semble être différent en Allemagne et en Espagne. Danke Herr Raúl.

Attaquant : Didier Drogba (34 ans)

Le monstre physique ivoirien aura été moins dominateur cette année, éprouvant de plus en plus le poids des années. Mais l’homme décisif de Chelsea, l’âme, le guide, c’est bien lui et pas l’imbécile Terry ou l’égoïste Lampard. Premier joueur africain à atteindre la barre des 100 buts en Premier League, unique buteur lors de la demi-finale aller de Ligue des Champions face au Barça, héroïque en arrière gauche au match retour, à nouveau décisif à Wembley pour offrir une nouvelle Cup à Chelsea, sa quatrième personnelle, l’ancienne idole du Vélodrome a même réussi à vaincre ses vieux démons de losers lui faisant rater des penalty en finale de CAN en offrant la première Ligue des Champions au club londonien avec un but et un tir au but décisif. Le tout pour (peut-être) son dernier match en bleu. Monsieur Drogba.

SIR GUY

A lire aussi : 

Le 11 type des blessés

Top 10 des pires transferts de plus de 30 millions d’euros

La filiation en football : tel père tel fils ?

11 ans / 11 joueurs : Episode 2, Ajax Amsterdam

Publicités

7 réflexions au sujet de « Le onze type des vieux 2011-2012 »

  1. Ping : Top of the Pops Premier League – Bilan 2011-2012 | Guy Truite

  2. Ping : Lolo Battles : La ligain a perdu un grand monsieur | Guy Truite

  3. Ping : Lolo Batlles : La ligain a perdu un grand monsieur | Guy Truite

  4. Ping : EURO 2012 – Pourquoi l’Angleterre va être championne d’Europe | Guy Truite

  5. Ping : Joyeux anniversaire Paolo Maldini, loser magnifique. | Guy Truite

  6. Ping : Bilan du mercato 2012 en Premier League | Guy Truite

  7. Ping : #LeFootballVrai par un journaliste vrai – Episode 4: Matteu Maestracci | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s