Infographie des équipes invaincues en championnat

juventus_turin_champion_invaincu_invinsible_del_piero_2012_photoLe sentiment de la défaite. La frustration de perdre. Ces interminables trajets silencieux en bus te ramenant d’un long déplacement s’étant mal passé. Le silence ou les sifflets d’un stade désabusé de voir une énième défaite de son équipe. Les nuits sans sommeil. Tout cela, les joueurs de la Juventus ne l’ont pas connu cette année, saison parfaite en Italie avec un titre de champion, le premier fêté depuis 2006, le premier officiel depuis 2003. Mais pour bien mesurer l’exploit réalisé par les joueurs d’Antonio Conte, il faut le replacer à l’échelle des autres équipes de son rang, celui des invincibles. Infographie.

Pour pouvoir comparer les époques, les championnats et les équipes, il a bien fallu faire un choix arbitraire, définir les frontières de l’étude. J’ai donc fait un classement des équipes invaincues et pour trouver grâce à mes yeux, les équipes devaient remplir le critère suivant : être invaincu sur une saison dans un championnat national de première division dans un pays ayant remporté la Ligue des Champions (Espagne, Italie, Angleterre, Allemagne, Pays-Bas, Portugal, France, Écosse, Roumanie, Yougoslavie). Après, saison à 38 journées ou moins, peu importe, les équipes ayant en revanche réalisé cet exploit sur un plus grand nombre de match étant finalement assez naturellement avantagé. Cela donne le classement suivant avec une victoire à 3 points et le nul à 1 point :

classement_historique_equipe_invaincue_football

Avec ce classement, qu’est-ce que l’on apprend ? Tout d’abord, qu’Arsenal a vraiment réalisé un fantastique exploit en 2004. La plupart d’entre vous le savent, je ne suis pas un grand fan des Gunners. Mais il faut bien reconnaître que cette série fut fabuleuse, surtout qu’on on pense qu’elle a été prolongée à 49 matchs ! Même la présence de Laurent et Jens Lehmann n’avait pas empêché Arsenal d’établir ce record, porté par un Thierry Henry marchant sur l’eau (30 buts) et un Robert Pirès au sommet de son art (14 buts et 10 passes décisives). Seuls Manchester United et Portsmouth parvinrent à accrocher par deux fois les hommes de Wenger, les Red Devils les éliminant même en demi-finale de Cup.

Arsenal n’a pas été le seul club anglais à réaliser cette performance. Preston North End restera même comme le premier club professionnel à rester invaincu en 1888-89. Profitant de la très grande forme de son duo d’attaque John Goodall et Jimmy Ross, auteurs à eux deux de 40 buts en 42 matchs, le club du Lancashire restera également à jamais le premier à réaliser le doublé Cup – Championnat. La classe.

On remarque également que le Portugal est un pays où il est possible de faire encore plus fort qu’une simple invincibilité, en gagnant quasiment tous ses matchs. Benfica en était pas loin en 1972-73 avec seulement 2 petits matchs nuls en 30 matchs, la faute à Porto et à l’Atlético. À cette époque, le club lisboète était un grand d’Europe avec deux Ligue des Champions. Cette saison fut également l’occasion pour Eusébio de prouver qu’à 31 ans, il n’était pas encore fini, en marquant 40 buts en 28 matchs. Messieurs Ronaldo et Messi, on se revoit dans quelques années voir si vous tenez la distance…

Le FC Porto de Villas-Boas, Hulk et Falcao réalisa à son tour l’exploit l’année dernière. Pour se différencier des autres, ils ont ajouté la quantité de trophées à l’exploit national en étant le premier club de l’histoire à réaliser le triplé Championnat – Coupe – Coupe d’Europe tout en restant invaincu en championnat. Pas étonnant que ça ait fait bizarre à l’avatar de José Mourinho quand il a perdu un quart de ses matchs une fois à Chelsea…

En Espagne en revanche, la performance commence à être lointaine. À une époque où le monde était frappé par la peur de la misère suite à la crise de 29 et où l’Europe plongeait gentiment dans le fascisme, l’Athletic Bilbao et le Real Madrid se balladaient dans le championnat espagnol. Le club basque réalisera même le doublé Coupe – Championnat. À noter que pour le club madrilène, cette saison parfaite correspondait à son premier titre de champion. Une fois que Mourinho aura gagné la Ligue des Champions avec les Merengue, il pourra s’atteler à ce nouveau record s’il cherche encore des challenges…

Enfin, en Italie, on aime la perfection. La perfezione. Mais on aime aussi l’ironie. Car si Pérouse a été le premier club de l’histoire de la Serie A à finir invaincu lors de la saison 1978-79, c’est également le seul à n’avoir pas été champion grâce à cette performance, la faute à ses 19 matchs nuls en 30 matchs. Quand l’envie de ne pas perdre vous fit oublier celle de gagner…

Le Milan AC, qui avait d’ailleurs ravi le titre à Pérouse en 1979, sait lui gagner. Et malgré le départ de leur gourou Arrigo Sacchi, remplacé par le tout jeune Fabio Capello, les milanais régalèrent lors de la saison 1991-92, emmené par un magnifique van Basten, auteur de 25 buts. Ce fut la dernière saison complète du batave puisqu’il se blessera gravement l’année d’après mettant un terme à sa carrière. Le chant du cygne.

La Juventus est donc le troisième club italien à terminer invaincu. Meilleure performance italienne de l’histoire d’après ce classement, il ne manquerait plus que Alessandro “il Pinturicchio” Del Piero marque en finale de Coupe d’Italie dimanche face à Naples pour rendre encore plus légendaire cette saison et sa carrière. Le football est beau. Ciao Alessandro.

SIR GUY

A lire aussi : 

Top 10 transferts gratuits

Alessandro Nesta ou l’histoire du dernier empereur romain

Joyeux anniversaire Dennis Bergkamp

Teófilo Cubillas, hommage à une légende du football sud-américain

Advertisements

4 réflexions au sujet de « Infographie des équipes invaincues en championnat »

  1. Ping : Top of the Pops Premier League – Bilan 2011-2012 | Guy Truite

  2. Ping : Vicente del Bosque est-il le meilleur entraîneur de foot de l’histoire ? | Guy Truite

  3. Ping : Top of the Pops Premier League – Bilan 2011-2012 | Guy Truite

  4. Ping : Manchester United – Arsenal, une rivalité en 10 matchs | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s