Le 11 type des blessés

Une belle bande de bras cassés. Eux qui fondaient pour cette saison 2011-2012 des espoirs plus ou moins ambitieux ont vécu une année difficile : entre absence prolongée pénalisant leurs clubs et rêves d’Euro envolés, nous vous avons composé un onze type spécial Grand Corps Malade. Hasard ou non, ces joueurs évoluent presque tous dans des clubs qui auraient dû joueur les titres mais se retrouvent au final dans les places d’honneur. Des absences qui auront pesé plus que prévu ?

Gardien : Nicolas Douchez

Lorsqu’il a signé l’été dernier au PSG, on a vu en lui un visionnaire, parmi les premières pierres d’un mercato qui s’annonçait riche en recrues stars. Pour certains, ce n’était que juste retour des choses pour consacrer ce portier discret mais efficace. Diagnostic ? Cheville droite. Conséquence indirecte : relégué au rang de n°2 derrière un italien au nom roumain, on ne l’aura au final quasiment pas vu de l’année. C’est con !

Défenseur : Nemanja Vidic

Pilier de la défense de MU dont il était régulièrement le capitaine, le serbe s’en est allé sur civière un soir de match de Champion’s League en Suisse, signe avant-coureur d’une saison compliquée pour les Red devils, et laissant la défense en chantier. Diagnostic ? Les ligaments croisés. Conséquence indirecte : Rio Ferdinand orphelin, une élimination précoce des coupes d’Europe et un titre national qui devrait échapper à Sir Alex.

Défenseur : Stéphane Mbia

Qu’on aime ou non son côté nonchalant et ses attitudes sur le terrain (ou sur Facebook), les stats plaident pour lui. Quand il joue, l’OM est meilleur. Problème cette année, il aura en cumulé manqué plus de la moitié de la saison olympienne. De là à y voir un lien avec la saison très compliquée du club de Vincent Labrune, il n’y a qu’un pas. Diagnostic ? Pied, quadriceps, arcarde…une saison digne d’un CV de figurant sur un film de Steven Seagal. Conséquence envisageable : que le cerveau soit atteint. Conséquence certaine : un mercato compliqué sur la Canebière.

Défenseur : Képler Laveran Lima Ferreira, dit Pépé

Le joker de l’équipe. S’il y en a un dont on est sûr qu’il a le cerveau perturbé, c’est bien lui. Une « blessure » qui ne date pas d’hier, mais qui s’est encore plus affirmée cette saison. Comment, avec son talent, expliquer que le joueur soit aussi débile sur le terrain ? Peut-être l’emprise d’un gourou portugais ou l’abus de taurine avant les matches. Diagnostic ? Défaillance cérébrale. Conséquence ? Prévoir une consultation chez un neurologue…ou un test de QI !

Défenseur : Bacary Sagna

Il y a 3 jours, le latéral n’aurait pas été retenu dans l’effectif, vu à quel point il a su participer au redressement de la barre chez les gunners. Malheureusement, Norwich est passé par là samedi et le petit Bacary tire un trait sur un Euro qui lui tendait pourtant les bras. Diagnostic ? Le tibia après le péroné, le duo infernal. Conséquence : Debuchy aurait tweeté « La voie est libre ».

Milieu : Jack Wilshere

La révélation anglaise de la saison passée devait confirmer. Manque de bol, la pré-saison lui a été fatale. A l’arrivée, il n’aura pas joué un seul match officiel cette saison, et va devoir prouver sa force de caractère pour remonter la pente rapidement pour confirmer tous les espoirs placés en lui. Diagnostic ? Cheville droite. Conséquence directe : un début de saison catastrophique pour Arsenal. Conséquence long-terme : sera sûrement très actif sur Tweeter pendant l’Euro.

Milieu : Gennaro Gattuso

Le sosie officiel de GuyGuy Pop est la caution insolite de l’équipe, avec sa contrariété plutôt atypique. On connaissait les pubalgies, les claquages, les contractures, les nez cassés…on connaissait moins les problèmes oculaires, obligeant le milieu de caractère à arborer une compresse ridicule derrière ses lunettes. Diagnostic ? Paralysie du 6ème nerf crânien. Conséquence rétroactive : un oeil gauche défaillant, qui explique peut-être depuis quelques années des tâcles approximatifs. Conséquence indirecte : une fin de carrière anticipée ?

Milieu : Abou Diaby

La 3ème preuve qu’Arsène Wenger mérite toute notre compassion. Lui en qui Laurent Blanc voyait son nouveau Vieira est devenu une sorte de running gag chez les bookmakers : quand il entre en jeu, combien de temps faut-il avant qu’il sorte sur blessure ? Un corps en mousse, et une carrière qui commence à prendre irrémédiablement le même chemin. Diagnostic ? Cheville, ischio, Diaby est Abou. Conséquence : ça sent le prêt à un vague club anglais dans les mois qui viennent…

Attaquant : Giuseppe Rossi

L’italo-américain (curieuse association pour un footballeur) aurait dû faire partie de la Nazionale version 2012, fort de ses performances à Villarreal. Mais la réalité en a décidé autrement, laissant le champ libre à Messi et CR7 pour dominer le classement des buteurs en Espagne (lol). Diagnostic ? Ligaments croisés du genou droit. Conséquences : une saison 2012-2013 déja en grande partie compromise, signe annonciateur d’un avenir compliqué pour le buteur.

Attaquant : Antonio Cassano

Un grand sensible le Antonio. Emu par les problèmes physiques du jeune Pato, il s’est dit qu’il ne serait pas très fair-play d’en profiter pour devenir titulaire du Milan AC. Après un match contre son ancien club l’AS Roma, il se fait un petit moment d’émotion et fait un AVC. Diagnostic ? Malformation cardiaque. Conséquence : une saison incomplète, mais un retour sous les projecteurs lors des dernières journées de championnat (buteur il y a 2 semaines), signe que le sport ça peut aussi être beau (et c’est pas Muamba qui dira le contraire).

Attaquant : David Villa

Auteur de plus de 20 buts chez les blaugrana l’an passé, le sosie de Jean-Pascal avait prévu de tout déchirer pour sa 2ème saison. La tuile, c’est que la coupe du monde des clubs, ça peut réserver des très mauvaises surprises. Diagnostic ? Fracture du tibia. Conséquence : Messi a été obligé de marquer 50 buts pour maintenir l’équipe à flot. Conséquence improbable : Torres pourrait être la star de l’Euro, là il est sûr que Drogba viendra pas le faire chier.

Remplaçants : Fabrice Muamba / Eric Abidal / AP Gignac / Julien Rodriguez

Hugguy les Bons Tuyaux

A lire aussi : Le 11 type des bègues

Le 11 type des confiseurs

De quoi est fait Arsenal ?

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le 11 type des blessés »

  1. Ping : TOP 10 : Transferts Premier League 2012-2013 | Guy Truite

  2. Ping : Le onze type des vieux 2011-2012 | Guy Truite

  3. Ping : Hommage à Xavier Pentecôte | Guy Truite

  4. Ping : Lolo Battles : La ligain a perdu un grand monsieur | Guy Truite

  5. Ping : Lolo Batlles : La ligain a perdu un grand monsieur | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s