Le Courrier des Lecteurs de Guy Truite : le meilleur buteur de tous les temps

romario_bresil_coupe_du_monde_1994_photo

La rédaction de Guy Truite reçoit sans cesse de nombreux courriers et se fait solliciter quotidiennement par ses lecteurs chaque jours plus nombreux sur quantité de sujets ayant traits ou non à notre passion commune. Pour une fois c’est une question très sérieuse que nous allons traiter qui nous vient du petit Quentin de Paris.

 « Cher Guy. Chaque jour, je me délecte de tes articles et grâce à toi, ma culture foot s’accroît de jour en jour. J’impressionne ma collègue au quotidien, mais une question me taraude. Qui est le plus grand buteur de l’histoire ? Merci pour ta réponse et merci de me guyder tous les jours. Quentin »

Cher Quentin, ta question arrive à point nommé. En effet, la très sérieuse revue sportive argentine El Gráfico, qui se posait la même question que toi, vient de publier un décompte précis afin de départager les éternels rivaux, compatriotes brésiliens, Pelé et Romario. La rédaction d’El Gráfico a donc commencé par donner un périmètre d’étude clairement défini.

BUTS  COMPTABILISES

CLUB

  • Les matchs officiels toute division professionnelle confondue (de la 1ère à la 5ème).
  • Les coupes nationales (Coupe de France, Copa del Rey, FA Cup ..)
  • Les coupes continentales (Ligue des champions, Copa Libertadores etc..)
  • Coupes internationales (Intercontinental, mondial des clubs)
  • Supercoupes
  • Les coupes de vainqueur (trophée des champions)
  • Coupes officielles qui ne se disputent plus (Mercosur, Intertoto..) ou celles qui se ne sont jouées qu’une fois (le Tournoi du Centenaire en argentine).
  • Les buts inscris dans les ligues professionnelles de pays disparus (Yougoslavie, URSS).
  • Les ligues amateurs officielles et tournois officielles jamais achevés (très marginaux).

SELECTION

  • Matches en sélection nationales (équipes A) en compétition officielle et amicales.
  • Pour les sélections de jeunes ne sont comptabilisés que les buts inscrits en mondial, JO et tournois continentaux.

BUTS NON COMPTABILISE

  • Les amicaux entre clubs
  • Les tournois organisés par les clubs (Trophée Joan Gamper du FC Barcelone ou le Trophée Emirates plus récent).
  • Les tournois d’hiver ou d’été ainsi que les tournois de pré-saison.
  • Les matches (même officiels) en junior, d’équipe réserves ou équipes combinées (pratique révolue).
  • Les matches de gala et les jubilés.
  • Tous les matches de sélection de junior ou de sélection contre club ainsi que les matches événementiels du type « équipe européenne vs le reste du monde »…

Évidemment, ce qu’explique la rédaction c’est que tous les buts ne se valent pas. Un but inscrit en 3ème division luxembourgeoise et en Copa Libertadores n’ont pas la même « valeur ». L’objectif est ici de certifier un volume à périmètre équivalent. Un joueur de 3ème division luxembourgeoise n’arrivera jamais au niveau de Pelé quoiqu’il fasse. De la même manière, ils prennent l’exemple du but de Maradona contre l’Angleterre…  En revanche, ce décompte permet une comparaison comptable malgré tout. Quoiqu’il en soit, ce qu’explique El Gráfico  c’est que le clampin qui va inscrire 200 buts en CFA2 ne sera pas comptabilisé dans le récapitulatif global. En revanche si ce même type en inscrit 100 de plus en Ligue 1, alors ses 300 pions seront inscrits dans le classement.

C’est qui papa ?

..et le Roi est Romario. Avec ses 768 buts inscrits dans le périmètre décrit plus haut, il devance le « Roi Pelé » de 11 buts. En effet ce dernier a inscrit 757 buts, donc bien loin des 1284 communément acceptés par la FIFA ou des 1281 buts annoncés par l’encyclopédie en ligne Wikipédia. Ci-dessous le détail des buts de Pelé :

643 buts avec Santos, 37 avec Cosmos et 77 en sélection Brésilienne, soit donc 757 buts.

Mais où sont les 527 buts restants ? … des buts marqués lors de matches amicaux en club ou pire… d’entraînement avec son club de Santos (quelques exemples : 26 en amical avec le Cosmos, 9 en sélection régionale de São Paulo, 6 en équipe combinée Santos/Vasco de Gama, 18 en exhibition avec la sélection,  3 pour le syndicat des athlètes de São Paulo, 5 en matches de gala, 14 avec l’équipe militaire du Brésil…). L’article de la revue argentine précise que la FIFA a accepté ces buts de façon symbolique.

pele_1000_buts_goals_photo

DANS LE CUL LULU

Un tel classement n’enlèvera rien aux légendes, car dans le football, la distinction entre la quantité et la qualité fait partie du jeu. Le foot ne se résume pas qu’à mettre des buts. En mettre des beaux c’est encore mieux. Un Diego Maradona, un Batigol, un Messi, un Bergkamp, un (g)ronaldo ou un Cruyff, sont certes loin des niveaux de Pelé ou de Romario mais ce classement n’a pas pour ambition de définir LE meilleur joueur du monde ni même le plus beau buteur, tout juste de comptabiliser de nouveaux records et de comparer les joueurs en activité à la limite. Mais surtout, et de vous à nous guynautes, cela permet à la presse argentine de régler ses comptes avec Pelé qu’elle n’aime pas beaucoup.

Messi justement, à peine 24 ans et déjà plus de 280 buts selon El Gráfico (265 sur footballdatabase.eu). Et bien si on lui accorde encore 10 ans à jouer avec une moyenne de 30 buts/an, il n’arrivera quand même pas à rejoindre le haut du classement. Mais une chose est sûre, il dépassera certainement, Di Stefano, meilleur buteur argentin (500 buts), Maradona (354 buts) et Batistuta (355 buts).

De la même manière Cristiano Ronaldo est sur la bonne voie pour dépasser Pauleta (322 buts) mais aura peut être du mal à dépasser Eusébio (625 buts).

Soulignons enfin, que le plus grand buteur en activité est espagnol, qu’il a des faux airs d’un petit Jean Dujardin, qu’il arrive en fin de contrat avec Shalke 04, qu’il n’a encore jamais essayé la Ligue 1,  et que c’est El grande Raúl! (Raúl…si tu nous lis…si nos lees..Te queremos en Francia para la proxima y porque no tu ultima temporada !)

raul_real_madrid_but_photo

ET LA FRANCE MA BONNE DAME ?

Sans surprise, le premier français c’est Thierry Henry avec 384 buts (mis à jour le 20 avril) et encore en activité ! Suivi par Platini (353 buts). Il y a quand même un marseillais dans ce classement et c’est JPP, qui a planté 326 fois. Bernard Lacombe, ne nous en veut pas, si on n’évoque pas tes buts c’est parce que tu es lyonnais.

GUY NESS 

A lire aussi :

Le Courrier des Lecteurs de Guy Truite – Episode 1

Joyeux anniversaire Iván Zamorano

Le 11 type “C’est pas moi, c’est mon frère”

Joyeux anniversaire Teddy Sheringham, le roi du featuring

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Le Courrier des Lecteurs de Guy Truite : le meilleur buteur de tous les temps »

  1. Le petit Quentin vous remercie de cette réponse qu’il pensait néanmoins plus concise mais comme souvent ce fut un plaisir ! ( vos pompes sont désormais merveilleusement bien cirées ) 😉

  2. Ping : Courrier des lecteurs : peut-on réussir dans le foot en s’appelant Kevin ? | Guy Truite

  3. Ping : Les vérités de Jérémy Ménez sur l’Euro 2012 : Le bruit et la fureur | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s