Top of the Pops Premier League – Mars 2012

peter_crouch_but_goal_stoke_city_manchester_city_photo

Sir Guy se rêve en Jimmy Savile, présentateur mythique de Top of the Pops en Angleterre de 1964 à 1984. Mais une éducation marquée par le Téléfoot des 90’s de Frédéric Jaillant, Pascal Praud, Vincent Hardy et Christian Jeanpierre lui a fait le plus grand mal. C’est pourquoi, pour suivre la saison 2011-2012 de Premier League, il a décidé de vivre ses rêves et d’accepter ses défauts en proposant un Top of the Pops Premier League mensuel. Septième épisode : “The Imperial March of the Empire”.

Si ce mois de mars a été fatal aux clubs anglais en coupes d’Europe, laissant seul le vieillissant Chelsea défendre le trône de la Reine Mère, c’est sûrement parce que la bataille fait rage à l’intérieur même du pays. Que ce soit pour le titre, l’Europe ou la relégation, on se bat. Certains plus que d’autres, n’est-ce pas Djibril Cissé ?

TOP 3 :

  • Papiss Cissé

Le Sénégalais a repris le flambeau de buteur laissé par son coéquipier et compatriote Demba Ba à Newcastle. Arrivé cet hiver en provenance de Fribourg, il a claqué 5 buts en mars permettant aux Magpies de s’accrocher aux places européennes et même presque à la Ligue des Champions. Bon en revanche, Ba lui ne marque plus, tendant plus vers Ibrahim.

  • Stéphane Sessegnon

Voilà un joueur que je pensais perdu pour le football. Véritable casse-couille à l’égo surdimensionné, je l’imaginais bien prendre le virage d’une carrière à la El-Hadji Diouf après son transfert à Sunderland. Mais depuis quelques semaines, Steph’ a eu envie de se remettre à joueur au foot, juste histoire de prouver qu’il a quand même un peu de talent. Les Black Cats et Bendtner (4 buts) en ont bien profité en étant notamment la première équipe à repartir de Manchester City avec un point, au cours d’un match où le béninois aura fait passer de Jong pour un vulgaire Edouard Cissé et Silva pour un Amalfitano post-Equipe de France.

  • Steven Gerrard

Le capitaine emblématique des Reds vit une fin de carrière compliquée par les blessures et cela impacte clairement les résultats des Reds (voir plus bas). En revanche, quand il s’y remet, il redevient magique. Preuve en est son triplé face à Everton pour la seule victoire du mois de Liverpool en Premier League, devenant ainsi le 5ème Red à marquer trois buts au cours d’un derby de la Mersey et le premier depuis Ian Rush en 1982. Histoire de rentrer encore un peu plus dans la légende.

FLOP 3 :

  • Manchester City

Deux petites victoires en 5 matchs et voilà les Citizens qui perdent leur place de leader et, pire encore, voient leurs voisins de United se détacher. Gros coup d’arrêt pour une équipe qui écrasait le championnat jusqu’ici. Et à voir l’état de forme de Silva, l’inconstance de Nasri, le niveau affligeant de Dzeko et le retour forcé et désespéré de l’ancien banni Tevez, on se dit que ce n’est pas cette année que Mancini parviendra à mettre fin à 44 ans d’attente…bien fait !

  • Wolverhampton

Les mois se suivent et se ressemblent pour les Wolves. Le club favori de Robert Plant a disputé 5 matchs, a perdu 5 fois et a pris 17 buts. Bon forcément ils sont derniers. Qui veut joueur Wolverhampton ? Moi, moi, moi !!!

  • Liverpool

Si Gerrard a flambé sur un match, il n’aura rien pu faire sur les autres (quand il jouait). Car en dehors de la victoire dans le derby, Liverpool a enregistré autant de défaites que Wolverhampton et se trouve largué pour les places européennes. A croire que les Reds s’en foutent, eux qui ont déjà gagné la Carling Cup et qui sont en demi-finale de la Cup. Ils ne peuvent même pas compter sur les simulations de Carroll, élu pire acteur de Premier League.

ALBUM DU MOIS : Manchester United – “Twentieth Century Fox

Certes, United s’est fait bouffer par les disciples basques de Bielsa en Europa Ligue. Certes, ils ne jouent pas très bien. Mais les hommes de Ferguson gagnent et sont leaders (et bien leader). Profitant de la mauvaise passe de City, ils comptent désormais 5 points d’avance sur leurs meilleurs ennemis et surtout affichent une forme ascendante. 5 victoires en 5 matchs, 13 buts marqués, 1 seul encaissé sur le mois de mars. Rooney a déjà planté 21 buts, Valencia est décisif et De Gea prouve qu’il est bien un gardien de classe. En route pour le 20ème titre ?

ARTISTE DU MOIS : Hatem Ben Arfa – “Le Marseillais

J’ai longtemps hésité à mettre Hatem artiste du mois. Le lobbying des médias français pour que Ben Arfa ait une place à l’Euro est assez grotesque pour ne pas y ajouter ma voix. Et pourtant, il faut bien reconnaître qu’Hatem a flambé en mars (et ça repart). Remontée de balle sur tout le terrain, buts, passes décisives, l’ancien espoir français et peut-être futur Ginola dans le coeur des supporters de Newcastle est bien dans une période faste. Et si son coéquipier Cissé a autant marqué, il le doit en grande partie à l’ancien lyonnais. Sans parler de son superbe but face à WBA (à voir ici). Alors après attention, ça lui était déjà arrivé à l’OM…

ARTISTE REVELATION DU MOIS: Gylfi Sigurðsson – “Island in the sun

La meilleure recrue du mercato d’hiver, c’est lui, un attaquant islandais prêté par Hoffenheim à Swansea. Ok rien de bien sexy. Sauf quand vous verrez les buts qu’il a marqué face à Wigan, deux de ses 5 réalisations sur le mois de mars.

SINGLE DU MOIS : Peter Crouch – “I want a tall skinny papa

Un long dégagement, une remise de la tête improbable, une passe d’un coéquipier, un contrôle à l’ancienne et une reprise excentrée de l’extérieur de la surface. Le tout par un mec de plus de deux mètres. Avec le maillot de Stoke City. Face à Manchester City. Ça ne pouvait qu’être le but du mois.

Petite pensée quand même pour les coup-francs de Taiwo contre Sunderland, Baines contre Swansea et Arteta contre Aston Villa, la folle remontée de Ben Arfa contre WBA, l’enroulé de Young contre Tottenham, le piqué de Nasri contre Chelsea ou la reprise acrobatique de Coates contre QPR.

CLIP DU MOIS : QPR vs. Liverpool – “Not dead yet

Les Queens Park Rangers n’ont plus le choix s’ils veulent rester en Premier League : gagner. Y compris lorsqu’ils doivent joueur Liverpool après 6 matchs sans victoire. Y compris alors qu’ils sont menés 0-2 à la 72ème. Y compris quand Barton estime avoir joué son pire match.

BONUS : Joey Barton – “Bad Kids”

Si l’ami Joey semble assagi, je me demande si ce n’est pas qu’une question de perspective au vu de l’état d’énervement constant de Djibril Cissé. Auteur de 2 buts le mois dernier, dont le but égalisateur face à Liverpool, Djib’ a également reçu son deuxième carton rouge depuis son retour en Angleterre, le privant de 4 matchs. Son bilan sous le maillot de QPR : 5 matchs, 3 buts, 2 rouges. Presque parfait.

SIR GUY

A lire aussi :

Les autres Top of the Pops de la saison de Premier League 2011-2012

Joyeux anniversaire Teddy Sheringham, le roi du featuring

Pourquoi je ne t’aime pas Theo Walcott

Didier Drogba et les centenaires de Premier League

FOOT VINTAGE : les Queens Park Rangers 1966-67

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Top of the Pops Premier League – Mars 2012 »

  1. Ping : Top of the Pops Premier League – Avril 2012 | Guy Truite

  2. Ping : Top of the Pops Premier League – Bilan 2011-2012 | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s