OM-Toulouse: APG en vedette!!

Depuis 3 journées, dans notre belle ligain, L’OM marque le pas et il fallait s’y attendre. Après 3 mois d’invincibilité il est normal d’avoir un coup de mou à un moment. Pour accrocher le podium il faut à tout prix prendre 3 points ce soir face à une équipe qui devrait à priori tout verrouiller.

Je ne vais pas faire une analyse de la situation olympienne mais vous raconter quelques anecdotes au sujet des confrontations entre toulousains et olympiens. Au menu de cet article express: Alain Casanova, Dédé Gignac et Franck Ribéry

Alain Casanova: La cible préférée de JPP!!

Les joueurs de foot ont tendance à croire qu’il suffit de s’entraîner correctement tous les jours pour être au niveau et qu’entre temps, ils peuvent se permettre d’aller faire les charmants au volant de leurs voitures de luxe, de se gaver de McDo et pizzas en tout genre, de vider des bouteilles de champagne en club de nuit et de se troncher deux ou trois radasses par semaine. Cela peut marcher un temps pour certains mais au bout d’un moment la machine s’enraye forcément et les blessures peuvent s’enchaîner.

Au prix où ces jeunes hommes sont payés, ils pourraient de temps en temps faire des heures sup. Il y en avait un, au début des années 90, qui ne se faisaient pas prier pour abuser de cela, c’est Jean-Pierre Papin. A la fin de chaque entraînement, il convoquait un centreur et un  gardien de but et enchaînait les reprises de volée et autres gestes du buteur pendant au moins une demi-heure. Peut-être que certains d’entre vous l’ignorent mais entre 90 et 92 c’est Alain Casanova, alors troisième gardien de L’OM, qui servait de sparring partner à JPP. Si celui-ci est devenu par la suite un des meilleurs attaquants de sa génération, il n’a jamais cessé de répéter que le coach toulousain y était pour beaucoup car il a accepté de se faire fusiller tous les jours pour le faire progresser (à découvrir dans l’excellente VHS « JPP, mes secrets pour marquer »). Certains feraient bien de s’inspirer de cet exemple donné par Papin.

Pour l’anecdote, lors de mon séjour à Paris cette semaine, j’ai croisé furtivement Ludovic Giuly à la terrasse d’un café et je me suis aperçu qu’à l’heure du jaune, il sirotait un coca. Je ne suis pas certains que ces confrères en auraient fait autant…L’ex lutin monégasque va aujourd’hui sur ces 35 ans et il évolue à un niveau que pas mal de jeunes joueurs peuvent lui envier.

Mai 2009: Gignac anéantit presque tous les espoirs Olympiens.

Il reste 5 rencontres à disputer en cette saison 2008-2009 et l’OM compte 2 unités de plus que Bordeaux. Les olympiens doivent recevoir Toulouse le samedi 2 mai alors que Bordeaux accueille Sochaux le lendemain. L’occasion est trop belle pour les marseillais de mettre la pression sur leur rivaux qui jouent donc 24 heures après. Les hauts garonnais réalisent une saison remarquable et flirtent avec les places européennes. Ils doivent cela particulièrement au talent et à la réussite d’un homme: André-Pierre Gignac. L’année précédente, il avait quitté Lorient pour rejoindre le Téfécé. On sentait déjà chez lui un certain talent mais il avait été barré par le génial suédois Johan Elmander. Il connut une saison désastreuse mais fut ensuite métamorphosé après le départ du scandinave. Il marque but sur but et l’équipe de France lui tend les bras.

C’est donc avec le meilleur buteur du championnat que Toulouse se présente au Vel. Et Gignac ne faillit pas à sa nouvelle réputation de goléador. Par 2 fois il trompe Mandanda et, surtout, il casse les reins de Vitorino Hilton qui les cherche encore. L’OM a eu le mérite de revenir au score à 2 reprises par Niang. Malgré une multitude d’occasions, les phocéens ne parvinrent pas à l’emporter. La faute notamment à un Cédric Carasso des grands soirs qui jouait pour la première fois à Marseille avec le maillot d’une autre équipe. Ce match nul coûta très cher puisque Bordeaux battait Sochaux le lendemain et revenait à hauteur des hommes de Gerets. Une défaite olympienne une semaine plus tard face à Lyon permettait aux Girondins de prendre les commandes de la Ligue 1 et de ne plus les lâcher.

Souhaitons que Dédé en fasse de même ce soir sous son maillot actuel…


Octobre 2006: Le spectacle était dans les tribunes.

En ce dimanche 1er octobre 2006, L’OM l’emporte 3-0 face à Toulouse ce qui constitue le plus large succès des bleus et blancs face à cet adversaire depuis ce début de siècle. Taiwo, Bamogo et Cana sont les buteurs du jour. Pourtant, de cette rencontre, je retiendrais surtout ce magnifique reportage de nos amis d’OMTV qui ont démontré définitivement que Franck Ribéry s’imposait comme le plus bel ambassadeur de la langue française (et des White Stripes, l’occasion de vous pencher sur l’article de Guyguy Pop sur le sujet). Amateurs de grammaire et d’expression orale, cette séquence vous appartient. Je n’en dis pas plus…

Allez la famille, à la prochaine!!

Guy Truite

Publicités

3 réflexions au sujet de « OM-Toulouse: APG en vedette!! »

  1. Ping : Le Courrier des Lecteurs de Guy Truite – Episode 1 | Guy Truite

  2. Ping : Elisez le Président… de l’OM 2012-2013 | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s