Top of the Pops Premier League – Février 2012

ryan_giggs_norwich_manchester_united_goal_900_photo

Sir Guy se rêve en Jimmy Savile, présentateur mythique de Top of the Pops en Angleterre de 1964 à 1984. Mais une éducation marquée par le Téléfoot des 90’s de Frédéric Jaillant, Pascal Praud, Vincent Hardy et Christian Jeanpierre lui a fait le plus grand mal. C’est pourquoi, pour suivre la saison 2011-2012 de Premier League, il a décidé de vivre ses rêves et d’accepter ses défauts en proposant un Top of the Pops Premier League mensuel. Sixième épisode : “Xmas in February”.

Année bissextile ou pas, la Premier League a continué en ce mois de février 2012 sur le même rythme que les années précédentes. Manchester se déchire pour le titre et London is burning pour les places d’honneur. Pendant ce temps-là, Liverpool a difficilement dépoussiéré son armoire à trophées avec une 8ème Carling Cup. Petite nouveauté tout de même : les clubs anglais sont dorénavant plus à l’aise en Coupe UEFA qu’en Champion’s League.

TOP 3

  • Manchester City

Petit mois bien tranquille pour les Citizens. Trois matchs, trois victoires, une première place confortée. Agüero, Dzeko, et Balotelli continuent de planter (respectivement 3ème, 5ème et 8ème meilleurs buteurs de Premier League), Silva est toujours aussi serein et la défense est toujours aussi solide (aucun but encaissé ce mois-ci). Et en passant, les anglais ont pu s’amuser un peu avec le FC Porto en coupe UEFA, histoire de varier les plaisirs.

  • Thierry Henry

C’était écrit. Titi a débuté son come-back à Arsenal par un but décisif en Cup. Il a terminé de la même manière, cette fois-ci en Premier League face à Sunderland, en y ajoutant un ingrédient dramatique supplémentaire, les arrêts de jeu. Je n’aime pas le joueur mais il faut bien avouer que les légendes ne meurent jamais…

  • Ryan Giggs

En parlant d’une légende, voici sans aucun doute la plus grande en activité. Et comme Ryan c’est la grande classe, il profité de son 900ème match sous les couleurs de United pour marquer un but dans les arrêts de jeu face à Norwich, permettant à United de conserver City dans son viseur. Et voir la joie du gallois, on a l’impression qu’il vient d’inscrire son premier but en carrière. Chiche pour les 1 000 matchs Ryan ?

FLOP 3

  • André Villas-Boas

C’est pas terrible en ce moment du côté de Londres pour le portugais. C’est pourtant pas passé loin face à Manchester United. Mais au final, Chelsea n’aura remporté qu’un seul match face aux pauvres Blackburn Rovers. Et dans les autres compétitions, ce ne fut pas beaucoup mieux avec une défaite cinglante sur le terrain de Naples et un match en Cup à rejouer à Birmingham.

  • Queens Park Rangers

La hype du mercato d’hiver en Angleterre s’est déjà effondrée (ou alors ne s’est pas encore complètement gonflée ça dépend d’où on se place). Trois défaites en trois matchs et quasiment autant de cartons rouges reçus que de buts marqués. La seule chance des londoniens est de pouvoir compter sur le niveau pitoyable de Blackburn, Bolton et Wigan, clubs occupant les trois places de relégable actuellement.

  • Bolton

Bon ben ça continue d’être bien moche dans la banlieue de Manchester. Trois nouvelles défaites en février portant leur total à 18 sur 26 matchs disputés. David N’Gog et Tyrone Mears risquent de bientôt (re)découvrir la deuxième division anglaise.

ALBUM DU MOIS : Arsenal – “L’Arsène

Étonnant le mois de février du club londonien. Surtout du côté des médias. En lisant la presse, on a l’impression que rien ne va plus au royaume d’Arsène. Je ne l’ai jamais beaucoup soutenu mais cette fois-ci je trouve que c’est injuste. Ok ils se sont fait taper en Cup par Sunderland. Ok ils se sont fait violer par de vieux pervers du côté de Milan. Mais en Premier League, c’est 3 victoires en 3 matchs. Une branlée 7-1 infligée à Blackburn et une victoire 5-2 face à l’ennemi Tottenham après avoir été mené 0-2. Et la quatrième place si chèrement disputée avec Chelsea et Newcastle est pour le moment propriétée des Gunners. Pas si mal non ?

ARTISTE DU MOIS : Peter Odemwingie – “Peter Pan RIP

L’ancien lillois a eu une crise soudaine de but en février. Lui qui n’en avait marqué que 4 en 18 matchs en a planté 5 en seulement trois matchs ce mois-ci. Et a ainsi retrouvé son niveau de forme de l’année dernière où le nigérian avait fini avec 15 buts. Et comme par miracle, West Bromwich Albion se trouve déjà à 11 points de la relégation.

ARTISTE REVELATION DU MOIS: Alex Oxlade-Chamberlain – “The Youth

Acheté une fortune par tonton Arsène cet été à tout juste 17 ans, j’avoue que j’étais un peu perplexe devant le phénomène annoncé. Ce mois-ci, AOC, joueur d’Appelation d’Origine Contrôlée, a pu montrer de quoi il était capable. Avec du temps de jeu ces defrniers temps, il a pu montrer ses qualités de vitesse et de puissance et n’a surtout pas arrêter de provoquer, prendre sa chance et jouer, renvoyant même l’arnaque Arshavine en Russie. Il a même profité de l’orgie ace à Blackburn pour claquer ses deux premiers buts en Premier League. Arsène l’annonce même à l’Euro…

SINGLE DU MOIS : Robin van Persie – “Orange Blossom Special

Quatrième Gunners mis en avant ce mois-ci ! Plus personne ne va me croire maintenant quand je vais dire que je n’aime pas ce club… Niveau but, si j’ai apprécié les patates de Gutiérrez face à Wolverhampton ou de Jamie Mackie face aux Rovers, je vais encore une fois mettre en avant le hollandais d’Arsenal, encore auteur de 4 buts ce mois-ci, avec son enroulé tout en technique face à Tottenham. Et malgré une tête à claque, il a quand même un putain de pied gauche.

CLIP DU MOIS : Chelsea vs. Manchester United – “Come Back Baby

Les Red Devils ne meurent jamais. Mené 3-0 par Chelsea à Stanford Bridge, les coéquipiers de Patrice Evra sont revenus au score grâce à un doublé de Rooney sur penalty et un but de Chicharito. L’occasion pour moi de souligner ces deux hommes, le premier ayant également marqué un doublé face à Liverpool et le second, revenant enfin à son niveau de l’année dernière. Ce match a également été l’occasion de voir un très joli but de l’autre espagnol qui flambe en Angleterre, Juan Manuel Mata, et de constater que David De Gea n’est pas aussi mauvais qu’on le dit.

BONUS : Joey Barton – “Bad Kids”

En quelques jours, Joey a déjà influencé l’ami Djibril. Auteur de son premier but pour son premier match avec QPR, le français, gonflé par la testostérone de l’anglais, s’est pris un rouge dès son deuxième match, empoignant son adversaire direct d’une main ferme que Barton n’aurait pas renié. Wild.

SIR GUY

A lire aussi : 

Les Top of the Pops depuis le début de la saison

Du Boxing Day au nouvel an : le top 10 du foot anglais en période de fête

Moi, britannique, footballeur et Ballon d’Or

Joyeux anniversaire…Paul Scholes

Pourquoi je ne t’aime pas Dirk Kuyt ?

Ferguson vs. Mourinho : l’amour et la violence

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s