Messi, Ronaldo, Balotelli…quel Noël pour les joueurs de foot ?

cristiano_ronaldo_cadeau_christmas_noel

On oublie bien souvent que les footballeurs sont pour la plupart de très grands enfants gagnant beaucoup d’argent beaucoup trop vite. Mais, quand on y pense, avoir 20, 25 ou 30 ans et continuer à taper dans un ballon, à courir au point de devenir tout rouge, à porter des survêtements, c’est-ce pas là le signe que les joueurs de football sont des gamins. Et comme tout gamin, la seule chose qui l’intéresse à Noël, ce sont les cadeaux qu’ils découvrent avec joie, déception ou étonnement le matin du 25.  Voici donc ce qui attend certains des plus grands joueurs du monde au pied de leur sapin. Par ordre alphabétique.

Balotelli : un cerveau. Super Mario confirme enfin qu’il est bien un vrai footballeur en arrivant à Noël avec 11 buts marqués en 15 matchs. Reste plus qu’à être un peu moins abruti et ça sera bon.

Carroll : un statut de pire transfert de l’histoire de Liverpool. En janvier, cela fera un an que le joueur anglais le plus cher de l’histoire a signé pour Liverpool. Avec un bilan de 6 buts en 29 matchs…soit 6,83 millions d’euros le but.

Cassano : un coeur. L’enfant terrible du foot italien aura au moins gagné en popularité et en sympathie avec son accident vasculaire. Ne reste plus qu’à le revoir un jour sur un terrain aussi en forme que face aux journalistes.

Cissé : un retour à Auxerre. La rumeur la plus improbable mais aussi la plus plausible de ce mercato. Capable de tout, Djibril pourrait bien revenir en terre bourguignonne à peine 6 mois après être arrivé en rock star à la Lazio. Histoire de marquer 20 buts en une demi-saison, être sélectionné par Laurent Blanc et se blesser avant l’Euro.

Del Piero : un titre de champion d’Italie. A 37 ans, l’icône du Piémont a accepté son nouveau rôle de joker dans une Juventus qui retrouve des couleurs. Et il serait classe de le voir remporter un 6ème titre de champion d’Italie pour une de ses dernières saisons.

Drogba : des millions. En plus de s’être déjà offert le scalp de Torres en avance, l’attaquant des Blues va très certainement quitter Chelsea en fin de saison pour signer un dernier gros, très gros contrat, dans une destination exotique. A moins que Marseile…non je déconne.

Gerrard : une retraite anticipée. Noël peut aussi être synonyme de tristesse. Car c’est bien ce sentiment que j’éprouve quand je vois le capitaine de Liverpool lutter contre les blessures depuis plusieurs mois. Et il y a quelque chose de pathétique à le voir revenir l’espace de deux matchs pour s’en retourner aussi vite à l’infirmerie. 2005 commence à être loin…

Ibrahimovic : une coupe de cheveux. L’autoproclamé meilleur joueur du monde qui aurait parfaitement eu sa place dans le onze type du nez a un gros problème de style en plus de son ego surdimensionné. Car que ce soit avec les cheveux longs, un serre-tête à la Dugarry ou le crâne rasé, Ibra est toujours aussi laid. Et avec son actuelle coupe mi-poney, mi-samouraï, c’est encore pire.

Messi : un Ballon d’Or. Le cadeau commence à être un peu répétitif. Mais ça ne semble pas poser de problème à l’Argentin qui fait tout pour le gagner encore avec des stats irréelles de 29 buts et 14 passes décisives en 26 matchs cette saison. Suffisant pour remporter un quatrième Ballon d’Or de suite l’année prochaine ?

Ribéry : une Champion’s League, un retour en grâce chez les Bleus et un titre à l’Euro. Bon ok, ça fait beaucoup. Mais le français semble vraiment revenu au top cette saison et le Bayern fait office de véritable favori pour le titre européen avec les ogres Barcelone et Madrid. Bon pour les Bleus, on est d’accord, c’est du domaine du conte de fée.

Ronaldo : un miroir. Car à défaut de pouvoir regarder les barcelonais et Messi dans les yeux, le portugais pourra toujours s’adonner à son passe-temps favori, s’admirer. Et comme il est sur des bases encore plus élevées que l’année dernière (20 buts en 16 matchs de championnat), il pourra tranquillement améliorer ses propres records. “Miroir, miroir, qui est le meilleur footballeur du monde ? Euh…toujours Messi.”

Rooney : des cheveux. A ce niveau-là, ça va quand même beaucoup mieux pour l’anglais depuis cet été. Il a d’ailleurs fallu s’habituer à sa nouvelle tête en début de saison. Mais on est encore loin de la crinière de Best ou de la gomina de Ronaldo. Allez Wayne, chiche de faire péter le catogan pour l’Euro ?

Silva : une place de titulaire à l’Euro. La blessure de David Villa va forcément faire des heureux. Et David Silva est sûrement le mieux placé. Meilleur joueur de cette première partie de saison en Angleterre, l’espagnol est le maître à joueur de la machine City. Toujours juste, précis et classe, il devrait donc naturellement jouer un rôle important au sein de la Roja cet été, lui qui n’était que remplaçant lors de l’Euro et de la Coupe du Monde remportés par l’Espagne.

Sneijder : Samuel Eto’o. Qu’il parait loin le temps où le hollandais luttait pour le titre de Ballon d’Or avec Xavi, Iniesta et Xavi. A l’image de l’Inter, il décline gentiment depuis le triplé de 2010, errant comme une âme en peine depuis le départ du gourou Mourinho. Et le transfert cet été de Samuel Eto’o, seul véritable joueur de classe mondial du club milanais, l’a définitivement fait plonger. Allez Wesley, signe à United, tu verras, ça ira mieux.

Suarez : 8 matchs de suspension. Complet, technique, combatif, buteur, ses qualités sont malheureusement souvent entachées par son côté fourbe, malin et provocateur. Voire raciste. Car la FA a tranché, ce sera 8 matchs de suspension pour le nouveau joueur le plus détesté d’Angleterre suite à ses insultes racistes contre Evra.

Tevez : rien, il n’a pas été gentil. Ah si, peut-être un nouveau club. Mais au prix d’un vrai sacrifice financier d’après Adriano Galliani, le probable futur patron de l’argentin. Le pauvre…

Torres : un sac de couchage. L’accessoire indispensable pour passer l’hiver sur un banc à Londres. En revanche, il sera à partager avec Lukaku. Et si Carroll est le pire transfert de Liverpool, l’espagnol est sûrement en train de devenir le pire de l’histoire la Premier League.

Totti : la peau de Luis Enrique. Peu utilisé par l’entraîneur de la Roma, la légende romaine (plus de 600 matchs avec les Giallorossi) n’a disputé que la moitié des matchs de son équipe. Au point de mettre son départ dans la balance. Résultat : Totti était titulaire lors de la victoire de la Roma à Naples et a délivré une superbe passe décisive.

van Persie : une blessure. L’année 2011 du Hollandais est une anomalie dans sa carrière. N’ayant jamais pu disputer plus de 30 matchs par saison en championnat en 8 ans de carrière, il en est déjà à 36 matchs sur l’année civile. Du coup, pour fêter ça, van Persie a marqué 34 buts et est meilleur buteur d’Angleterre. Mais plus les jours passent, plus la probabilité de le voir se blesser à nouveau grandit.

Villa : des mouchoirs. Le sosie de Jean-Pascal s’est donc pété le tibia en demi-finale Championnat du Monde des Clubs. Résultat : 5 mois d’arrêt. A son retour, l’ancien buteur de Valence aura définitivement perdu sa place de titulaire à Barcelone, déjà sérieusement menacée par Alexis Sanchez et Fabregas, et ne sera plus titulaire en équipe d’Espagne. Et il n’aura plus que ses yeux pour pleurer. Noël est parfois cruel.

SIR GUY

A lire aussi : 

Le Noël du footballeur : le Subbuteo

Le onze type des confiseurs

REPORTAGE – Le Noël de l’Olympique de Marseille

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Messi, Ronaldo, Balotelli…quel Noël pour les joueurs de foot ? »

  1. Ping : Le Noël de la Ligue 1 | Guy Truite

  2. Ping : Top 10 transferts gratuits | Guy Truite

  3. Ping : Exclusif – Cristiano nous explique le malaise Ronaldo | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s