Les quadruplés en Champion’s League ou le destin de Bafé

marco_van_basten_milan_goteborg_quadruplé

On va mettre un peu de côté la polémique de la qualification lyonnaise. Ok 7-1 à l’extérieur c’est improbable, ok les croates ont joué en marchant, ok même les joueurs de l’OL ne semblaient pas si excités à chaque nouveau but marqué. Mais je préfère me concentrer sur l’exploit réalisé par ce bon vieux Bafé Gomis qui passe complètement inaperçu. Marquer 4 buts dans un match, ce n’est déjà pas courant. Mais marquer 4 buts en Champion’s League, c’est encore plus rare. Avant Bafé le Poulpe, seuls 6 joueurs y étaient parvenus. Alors est-ce le début d’une grande carrière pour l’ex-panthère stéphanoise ? Eléments de réponses en passant en revu les autres joueurs ayant réussis cette performance.

Marco van Basten : 25 novembre 1992

Le buteur hollandais est déjà une légende vivante lorqu’il réalise le premier quadruplé de l’histoire de la Champion’s League en 1991-92 (c’est-à-dire depuis l’instauration des phases de poule). A l’époque, il est déjà triple Ballon d’Or et a déjà remporté 2 Champion’s League avec Milan et un Euro avec les Pays-Bas. Autant dire à des années lumière de Gomis.

C’est l’IFK Göteborg du gardien suédois Thomas Ravelli qui fit les frais du n°9 rossoneri associé en attaque à JPP. Pour la défense de Bafé, sur les 4 buts marqués par van Basten, il y a un penalty. Mais il y aussi un retourné…

La destin de Bafé : Si Gomis est bien le nouveau van Basten, il marquera cet été un but en finale de l’Euro avec les Bleus d’une magnifique reprise de volée en angle fermé.

Simone Inzaghi : 14 mars 2000

Celui-ci va faire mal aux marseillais. Après s’être qualifié lors de la première phase de poule grâce notamment à une victoire historique face à Manchester United au Vélodrome, l’OM tombe sur la Lazio en deuxième phase de poule. Entre les deux, Courbis a été licencié, la moitié de l’équipe a été changée au mercato d’hiver et la saison devient de plus en plus pourrie. C’est donc avec une équipe emmenée par Abardonado, Fischer, Martin, Brando et Pouget que Marseille part affronter Mihajlovic, Nesta, Nedved et Sergio Conceiçao.

Déséquilibré sur le papier, le match le sera également sur le terrain. Résultat finale : 5-1 pour la Lazio avec un quadruplé de Simone Inzaghi, frère de, et un but de l’ancien marseillais, Alen Boksic. Simone deviendra donc le deuxième joueur de l’histoire à signer un quadruplé en Champion’s League, le tout en ratant un penalty. Mais on se rendra vite compte qu’il est plus une contrefaçon qu’un avatar de Pippo puisqu’au cours des dix années suivantes, il ne marquera en moyenne que…4 buts par saison.

Le destin de Bafé : Si Gomis est bien le nouveau Simone Inzaghi, on va bientôt se rendre compte qu’il a un frère, Flûte Gomis, qui est bien meilleur que lui, ce qui marquera la fin de sa carrière.

Dado Prso : 5 novembre 2003

Au cours de l’épopée 2003-2004 du Monaco de Deschamps en Champion’s League voyant les monégasques perdre en finale face au Porto de Mourinho, Prso passera 4 buts à La Corogne à Louis II au cours d’une victoire improbable 8-3. L’exploit est d’autant plus grand qu’à l’époque, La Corogne est un des meilleurs clubs espagnols avec Naybet, Valeron ou encore Diego Tristan.

Les autres buteurs monégasques seront Rothen, Giuly, Plasil et Edouard Cissé. Cet exploit a une portée symbolique supérieure à celui de Gomis puisque le croate fêtait ce soir-là ses 29 ans. Encore plus fort que tous les Sweet Sixteen réunis.

Le destin de Bafé : Si Gomis est bien le nouveau Prso, Lyon va atteindre la finale de Champion’s League et la perdre lourdemenet face à Naples. Ou face à l’APOEL Nicosie.

Ruud van Nistelrooy : 3 novembre 2004

Près d’un an après celui de Prso, la machine hollandaise signa également un quadruplé. Moins surprenant que pour le croate ou que pour Gomis, van Nistelrooy est, comme son prédécesseur orange van Basten, un serial buteur. C’est pourquoi il ne se priva pas pour marquer un penalty parmi les 4 buts qu’il inscrira lors d’une victoire 4-1 de United face au Sparta Prague. Malheureusement, pas de vidéos disponibles mais je peux aisément imaginer les supporters de United rugir à coup de “Ruuuuuuuuuud” après chacun des buts du batave. Souvenir douloureux quelques jours après l’élimination des Red Devils par Bâle.

Le destin de Bafé : Si Gomis est bien le nouveau van Nistelrooy, il va bientôt signer au Real et pousser Higuain dehors.

Andreï Shevchenko : 23 novembre 2005

Avant Gomis, le seul joueur de cette liste à avoir réalisé un quadruplé à l’extérieur. C’était en 2005 avec le Milan AC, seul club qui peut donc se targuer d’avoir eu 2 joueurs différents ayant réalisé cette performance sous ses couleurs. Cette fois-ci, c’est Fenerbaçhe qui fut la victime. Ce sera d’ailleurs un des derniers coup d’éclats du Ballon d’Or 2004 puisqu’il partira l’année suivante à Chelsea où il sera la nouvelle victime du marabou Didier Drogba.

Le destin de Bafé : Si Gomis est bien le nouveau Shevchenko, il jouera l’année prochaine à Chelsea et fera des concours de crapettes avec Fernando Torres en regardant Drogba marquer des doublés en coupe d’Europe.

Lionel Messi : 6 avril 2010

Il aurait été étonnant de ne pas trouver l’Argentin dans cette liste. Mais comme pour montrer qu’il est encore plus fort que tous les autres, le n°10 barcelonais est le seul à avoir réussi cette performance en phase finale. Plus précisément en quart de finale face à Arsenal. Après un match aller miraculeux pour les londoniens, Messi fera exploser les Gunners à lui tout seul en répondant à l’ouverture du score de Bendtner par un quadruplé messiesque. Il aura en revanche moins de réussite en demi-finale face à l’Inter de Mourinho…

Le destin de Bafé : Si Gomis est bien le nouveau Messi, il va perdre 15 cm et être élu Ballon d’Or.

En résumé, je pense que Bafé Gomis est une synthèse de l’ensemble de ces joueurs. Il va donc finalement se faire la queue de cheval de Prso, marquer en finale de l’Euro 2012 comme van Basten, partir à Chelsea au mercato comme Shevchenko, remportera le Ballon d’Or 2012 comme Messi mais finira par se faire naturaliser hollandais comme van Nistelrooy après que tout le monde se soit rendu compte que son frère était meilleur que lui, comme Inzaghi.

SIR GUY

A lire aussi : 

L’Angleterre, l’autre pays de la Champion’s League

2000-2001 : l’épopée européenne de Leeds United

Les accessoires du foot : le cycliste

Joyeux anniversaire…Martín Palermo

Publicités

6 réflexions au sujet de « Les quadruplés en Champion’s League ou le destin de Bafé »

  1. Ping : TRUITES D’OR 2011 : les résultats | Guy Truite

  2. Ping : Moi, britannique, footballeur et Ballon d’Or | Guy Truite

  3. Ping : 20 mars 1991, OM – Milan AC : le dernier quart de finale de C1 des marseillais | Guy Truite

  4. Ping : Milan AC – FC Barcelone : ils ont porté les deux maillots | Guy Truite

  5. Ping : TOP 10 – Demi-finales retour de Ligue des Champions | Guy Truite

  6. Ping : Infographie des équipes invaincues en championnat | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s