Joyeux anniversaire…Olivier Quint et Ryan Giggs

ryan_giggs_olivier_quint_anniversaire_birthday

Les gauchers sont une race à part dans le football. Technique au-dessus de la  moyenne, frappe de balle puissante et handicap total du pied droit sont autant de points communs qui regroupent ces joueurs dans une catégorie à part. Une caste prestigieuse où se côtoient de véritables génies (Maradona, Messi, Rivaldo), des tireurs de coup-franc d’exception (Mihajlovic, Recoba, Roberto Carlos) et des joueurs de devoir (Benoît Cheyrou, Cambiasso, Pierre Laigle). Ah Rudolf Skacel aussi…C’est à deux membres de  ce clan que je vais rendre hommage aujourd’hui. Deux joueurs en apparence très différents mais finalement pas si éloignés. Deux destins d’homme. Ryan Giggs et Olivier Quint.

Vous êtes sûrement étonnés (et curieux j’espère) de cette comparaison osée entre une légende vivante du football mondial et un modeste joueur français, entre un champion reconnu par tous et un footballeur déjà oublié pour le plus grand nombre. Et bien détrompez-vous ! Car voici 10 raisons qui font qu’Olivier Quint est sans doute plus que jamais le Ryan Giggs français.

1. Ils sont nés un 29 novembre
Facile, c’est le prétexte numéro 1 à cet article. L’un est né en 1971 à Saint-Quentin dans la chatoyante région de Picardie. L’autre en 1973 à Cardiff au Pays de Galles. Deux destinations pas très sexy, même si je serai plus tenté à l’idée d’aller me boire une bière dans un pub gallois que d’aller au resto dans la ville de Sébastien Cauet…

2. Ils sont gauchers
Comme déjà expliqué, les gauchers sont des joueurs de foot à part. Giggs et Quint appartiennent à une catégorie spécifique de gauchers : les ailiers. Virevoltant, flirtant avec la ligne de touche, doté d’un crochet  dévastateur et à la précision de centre redoutable, ces joueurs sont l’élément déterminant d’un bon vieux 4-4-2 cher à Sir Alex Ferguson.

3. Ils ont débuté en 1990-91
Autre point commun, ils n’ont joué que deux matchs cette année-là. Ce qui avait suffit à Ryan Giggs pour marquer son premier but sous les couleurs de Manchester United. Olivier Quint se contenta lui de disputer ses premiers matchs sous les couleurs du FC Rouen en D2. L’année suivante, Giggs deviendra titulaire avec les Red Devils, disputant 51 matchs toutes compétitions confondues et remportant le titre de meilleur espoir d’Angleterre. Quint se contentera à nouveau de deux matchs disputés mais en profitera pour marquer son premier but en professionnel sous les couleurs des Diables Rouges, le surnom des joueurs de la ville normande (véridique !). Quand je vous dis qu’il y a des points communs troublants…

4. Ils ont connu une année 1998-99 faste
Cette année-là, Ryang Giggs enchantera l’Europe entière avec ses coéquipiers remportant un fabuleux triplé Championnat – Cup – Champion’s League sous les ordres du futur Sir Alex et marquant un des plus beaux buts de sa carrière au dours d’une demi-finale de Cup épique face à Arsenal. Olivier connaîtra lui l’euphorie de la montée en D1 avec le CS Sedan Ardennes et l’épopée en Coupe de France avec les sangliers ardennais, perdant malheureusement en finale sur un penalty d’un autre ailier gauche caractéristique, Olivier Monterrubio.

5. Ils se sont affrontés en 2001-2002
A l’époque, Giggs est champion d’Angleterre avec Manchester United et Olivier Quint joue pour les champions de France, le FC Nantes, qu’il a rejoint pendant l’été après deux belles saisons à faire vibrer le stade Louis-Dugauguez. Les deux équipes se retrouvent en deuxième phase de poule avec le Bayern de Stefan Effenberg et Boavista. Au match aller à La Beaujoire, Quint est titulaire et le FC Nantes concède un frustrant match nul 1-1 avec un penalty de van Nistelrooy à la 94ème minute (Moldovan avait ouvert le score dès la 9ème minute). Au match retour, l’ailier nantais est laissé sur le banc et ne rentrera en jeu qu’à la 77ème minute à la place de Stéphane Ziani. Terrible erreur puisque les canaris se feront dévorer 5-1, Mickaël Silvestre, humiliation suprême, marquant même un but.

6. Ils ont goûté à l’amère sensation de la défaite en finale
On dit souvent qu’il n’y a pas de grandes victoires sans grandes défaites, que les champions se font dans l’adversité et la douleur. Et bien cela se confirme avec ces deux joueurs. Giggs a connu en effet à 7 reprises la défaite en finale (3 Cup, 2 League Cup et surtout 2 Champion’s League face à Barcelone) mais a remporté en même temps plus de 20 titres majeurs. Le picard a lui perdu la finale de Coupe de France 1999 avec Sedan et la finale de Coupe de la Ligue 2004 avec Nantes mais a remporté…un Trophée des Champions.

7. Ils ont eu une carrière internationale frustrante
Si Ryan Giggs totalise 65 sélections avec le Pays de Galles, il n’aura jamais connu le frisson d’entendre “Hen wlad fy nhadau”, l’hymne gallois, lors d’une Coupe du Monde ou d’un Euro. Triste. Quint ne connaîtra lui même pas le frisson d’être sélectionné…

8. Ils ont évolué dans l’ombre de leurs coéquipiers
Joueurs importants de leurs équipes respectives, Giggs & Quint n’ont jamais été les stars de l’effectif. Le Gallois a toujours évolué dans l’ombre des Cantona, Beckham, Cristiano Ronaldo ou Wayne Rooney. Le français a lui laissé ses coéquipiers Cédric Mionnet, Pius N’Diefi, Alex Di Rocco, Toni Brogno, Pierre-Yves André ou Frédéric Da Rocha flamber sous les spotlights de la gloire et de la notoriété. Des équipiers modèles et de vrais modestes.

9. Ils ont marqué l’histoire de clubs prestigieux
Un joueur ne peut devenir grand que dans un grand club. Giggs l’a bien compris en restant toute sa carrière à Manchester United, comme Paul Scholes, club qui comptabilise 19 titres de champion d’Angleterre, 11 Cup et 3 Champion’s League. Olvier Quint a lui aussi tutoyé l’Histoire sous les couleurs de Sedan (2 Coupes de France et un championnat de Ligue 2) et du FC Nantes (8 titres de champion de France et 3 Coupes de France). Le meilleur pour les meilleurs.

10. Ils auraient pu faire parti d’un Boys Band (merci Hugguy !)
Ryan Giggs aurait sûrement pu être membre d’East 17 et chanter sur quelques notes de piano avant de balancer un bon vieux break-dance au son du tube « It’s alright« .

Pendant ce temps-là, de l’autre côté de la manche, Olivier Quint aurait pu se joindre à Quentin, Roman et Brian et prendre la place de Steven au sein du groupe Alliage pour connaître le grisant succès pré-ado et bouger son corps sur « Baïla« .

SIR GUY

A lire aussi : 

Joyeux anniversaire…Martin Palermo

Joyeux anniversaire…Nicolas Ouédec

Joyeux anniversaire…Xavier Gravelaine

Le onze type des joueurs ayant des noms de ville

Le onze type de la chanson française

Advertisements

13 réflexions au sujet de « Joyeux anniversaire…Olivier Quint et Ryan Giggs »

  1. Ping : Top of the Pops Premier League – Novembre 2011 | Guy Truite

  2. Ping : Calendrier de l’En Avent : 16 décembre, Pierre-Yves André | Guy Truite

  3. Ping : Top of the Pops Premier League – Février 2012 | Guy Truite

  4. Ping : Le 11 type des jeux de cartes | Guy Truite

  5. Ping : Didier Drogba et les centenaires de Premier League | Guy Truite

  6. Ping : L’apocalypse du foot selon Saint-Guy | Guy Truite

  7. Ping : Top 10 des pires transferts de plus de 30 millions d’euros | Guy Truite

  8. Ping : La filiation en football : tel père tel fils ? | Guy Truite

  9. Ping : Pourquoi Manchester United doit être champion d’Angleterre | Guy Truite

  10. Ping : Qui sera le futur numéro 7 de Manchester United ? | Guy Truite

  11. Ping : 10 bonnes raisons de suivre le foot aux JO de Londres 2012 | Guy Truite

  12. Ping : Andy Cole et les 4 fantastiques de Premier League | Guy Truite

  13. Ping : #LeFootballVrai par un journaliste vrai – Episode 1: Yohann Hautbois | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s