Spécial Montpellier-OM : Loulou Nicollin, un coeur gros comme ça !

Georges Frêche et Louis Nicollin en mai 1987

Georges Frêche et Louis Nicollin en mai 1987 lors de la remontée de Montpellier en 1ère division

Depuis le 18 septembre et sa défaite à Lyon au soir de la 6ème journée, l’OM reste sur 7 matches sans défaites en Ligue 1 (4 victoires et 3 nuls) mais n’a pas rencontré d’équipes du haut du tableau, si ce n’est Toulouse qui, malgré sa sixième position, ne fait franchement pas vibrer les foules. Demain, cet OM en plein renouveau va passer son premier test sur le plan national avec un déplacement à Montpellier qui fait mieux que jouer les troubles fête en haut de la hiérarchie puisqu’il talonne le PSG. On pourra donc vérifier si les marseillais ont réellement les moyens de s’installer en haut du classement dans les semaines ou les mois à venir.

Cependant, je ne suis pas là pour faire un diagnostic des forces en présence de chaque côté. J’ai plutôt envie de vous parler d’un grand et gros monsieur, Louis Nicollin.  Au sein de la rédaction, quand on aime les gens, on ne se prive pas de leur faire savoir. Ce n’est pas David BeckhamJPP ou encore Paul Scholes qui vont nous contredire. A cette liste, pour l’instant très courte, j’ai envie d’y ajouter ce brave Loulou.

Un vrai passionné et un président fidèle

La star du jour est née le 29 juin 1943 à Valence (dans la Drôme et non en Espagne) et a fait fortune via son entreprise de ramassage et traitement de déchets ménagers et industriel. Cette entreprise porte son nom. Il prend la tête de cette entreprise familiale en 1977. Trois ans auparavant, il devient président du club de  Montpellier qui, à l’époque, s’appelle Montpellier la Paillade. 37 ans à la tête d’un club de haut niveau, c’est exceptionnel. Avec Gervais Martel à Lens, il reste le seul « vrai président » que nous possédons dans notre football car il s’est donné corps et âme pour lui. Surtout corps puisqu’il a triplé de volume depuis sa prise de fonction !

A l’heure où des hommes de télé tels que Dassier ou encore Le Lay sont parachutés à ces postes par des actionnaires alors qu’ils connaissent à peine le football,  ça fait chaud au cœur de voir des gars qui n’ont besoin de rien ni personne pour diriger leur club, qui plus est brillamment. Au-delà d’être un président fidèle, Loulou est avant tout un passionné de ballon rond. En témoigne sa collection exceptionnelle de maillots. Plus de 3000 !! Il paraît même que le 3000ème de sa collection est celui de Mathieu Valbuena j’espère pour lui qu’il ne s’agit pas l’horrible maillot third de l’OM…). J’espère qu’il n’a pas pris le risque de l’essayer et donc de dégrader une pièce de sa collection. Pour faire fructifier celle-ci, sa méthode est simple. Il se pointe à l’entrée des vestiaires à la fin de chaque match et agresse gentiment chaque joueur de l’équipe adverse jusqu’à obtenir ce qu’il veut.

Un homme qui tente des paris fous

Loulou a toujours été quelque peu fantasque en terme de recrutement, notamment à la fin des années 80 et 90. Il a pris le risque de reformer des tandems et triplettes qui avaient auparavant cassé la baraque dans d’autres clubs ou sélection.

A l’été 1989, Montpellier la Paillade devient le Montpellier Hérault Sporting Club. Pour célébrer ce changement de nom, Loulou décide de reformer le duo d’attaque qui a mené la France au titre de champion d’Europe espoir en 1988. Stéphane Paille arrive donc tout droit de Sochaux et il est rejoint par quelqu’un que l’on ne présente plus, Eric Cantona. La saison précédente, le futur King de Manchester avait dû quitter l’OM au mercato d’hiver après avoir jeté son maillot à la mi-temps d’un match amical. Il fut ensuite prêté à Bordeaux. C’est en Gironde justement que Stéphane Paille partira en janvier 1990…Ce pari fou a donc tourné au fiasco puisque cette doublette de talent ne sera pas allé au terme de la saison. Paradoxalement, c’est cette saison que Montpellier remporte son premier et seul titre majeur à ce jour, la Coupe de France.

En demi-finale, c’est Canto qui qualifie les siens au terme d’un match joué sous une pluie diluvienne à Geoffroy Guichard. A signaler que le colombien Carlos Valderrama, une des chevelures les plus célèbres de l’histoire du foot, se fera exclure et manquera la finale. Autre image forte, Loulou, tellement fou de joie et tirant les cheveux de son grand ami et entraîneur Michel Mézy.

En finale, Le MHSC s’impose 2-1 après prolongation face au Racing Paris 1 (ex Matra racing) qui avait réussi l’exploit d’aller s’imposer au Vélodrome en demi finale avec Pascal Olmeta dans ses buts. Tous les buts avaient été marqués dans les prolongations et c’est un certain Laurent Blanc qui avait ouvert le score.

Autre initiative invraisemblable de Loulou, celle de reformer le trident offensif qui avait fait du FC Nantes le champion de France 1995. Il décide en effet de recruter, et surtout relancer, Nicolas Ouédec, Reynald Pedros et Patrice Loko.  Nous sommes en juillet 1999. Il prend beaucoup de risque étant donné que Loko sort d’une saison blanche avec le PSG (8 matches joués). C’est encore pire pour Pedros qui n’a pas joué la moindre minute du côté de Parme. Il évoluait pourtant dans un des meilleurs clubs d’Europe qui avait d’ailleurs remporté l’UEFA en battant l’OM en finale. Pour ce qui est de Ouédec, c’est à peine plus glorieux : 18 buts inscrits en 2 saisons du côté de l’Espanyol Barcelone.

Ce fameux pari sera synonyme de fiasco. 3 matches joués pour Pedros, un seul but inscrit pour Ouedec (face à Marseille pour une victoire 3-1 à la Mosson) et 10 réalisations à l’actif de Loko pour 30 rencontres disputées. Alors que le recrutement de Paille et Cantona avait débouché sur une victoire en coupe, celui des ex-nantais entraînera les hommes de Nicollin en D2 !! Ils remonteront la saison suivante.

Il dit tout haut ce qu’il pense tout haut

Loulou est donc un président fidèle, passionné, ambitieux, audacieux. Cependant, beaucoup ne retiennent qu’une chose : ces déclarations fracassantes et choquantes car parfois grossières et limite homophobes. Et bien moi ça ne me choque pas !! ça me fait même plutôt du bien de voir qu’il y a encore des gens authentiques dans le milieu du foot. Je ne vais pas toutes les passer en revue mais en retenir trois qui m’ont particulièrement marqué.

Le 22 août 1998 a lieu la rencontre qui offrira le scénario le plus fou de l’histoire de l’OM, voire du championnat de France. Menés 4-0 à la mi-temps, les olympiens marquent 5 fois et s’imposent sur le fil grâce à un pénalty de notre actuel sélectionneur national, fraîchement champion du monde. A l’issue du match, Loulou, qui comme tout le monde n’en croit pas ses yeux, s’empresse d’aller saluer Robert Louis Dreyfus.

N’importe qui aurait dit « M. Dreyfus, après un tel retournement de situation vous devez être fiers de vos joueurs et surtout heureux ». Mais en langage Nicollien ça donne : « après un match comme ça, le président de l’OM il se tape une sègue » (à ci-dessous à 3.18 minutes).

En janvier dernier, Loulou confiait qu’il était nostalgique de l’époque où les frères ennemis Claude Bez et Bernard Tapie dominaient le foot français dans les 80’s. A l’époque, il se « fendait la gueule » lors des réunions de présidents. Il ne s’était pas non plus privé de tacler Jean-Claude Dassier…

N’importe qui aurait dit : « Jean-Claude Dassier est sympathique mais il n’a ni la carrure, ni le profil pour gérer un club de foot ». En langage Nicollien ça donne : « Jean-Claude Dassier, il est adorable, mais il ne sait pas par où pisse un taureau ! » Quelques jours avant la finale de la coupe de la Ligue, tout était finalement rentré dans l’ordre… (dans la vidéo ci-dessus retrouvez également l’explication de la segue de Dreyfus…Somptueux)

Pour terminer comment ne pas évoquer la sortie médiatique qui a fait le plus de bruit depuis la remontée de Montpellier en Ligue 1. L’épisode Pedretti et son profil sexuel controversé. On est le 31 octobre 2009, les héraultais sont défaits 2-1 à Auxerre et Nicollin accuse le capitaine bourguignon d’avoir provoqué l’expulsion de son meneur de jeu, Tino Costa. Dans cette situation, n’importe qui aurait dit : « Pedretti n’a pas été très fair-plat durant cette rencontre ». En langage Nicollien ça donne…

Le collectif contre l’homophobie avait fait pression sur les instances fédérales pour que Loulou soit sanctionné et ces enculés avaient obtenu gain de cause. (2 mois de suspension pour lui). Mais il a été loin d’être rancunier en acceptant de figurer dans un spot condamnant les actes homophobes. On le retrouve dans son style caracteristique !! Cela prouve, à mon avis, que Loulou n’est pas quelqu’un de mauvais mais quelqu’un d’extrêmement généreux.

Cet article a été écrit pour dire un grand merci à Loulou. Merci pour la fraicheur et la spontanéité qu’il apporte à notre paysage footballistique souvent trop morose et tristounet !! Qu’il ne change rien !!

GUY TRUITE

A lire aussi :

– Christophe Galtier : Héros olympien malgré lui

– Les accessoires du foot : hommage à la chasuble

– Retour sur la vie de … L’Abbé Deschamps et Felix Bollaert

– Foot et musique : classement des clubs les plus rock’n’roll

– Des garages underground de Detroit à la bouche du plus gros beauf de l’Europe du Sud

Advertisements

14 réflexions au sujet de « Spécial Montpellier-OM : Loulou Nicollin, un coeur gros comme ça ! »

  1. Ping : TRUITES D’OR 2011 : votez pour le Blobfish d’Or | Guy Truite

  2. Ping : TRUITES D’OR 2011 : votez pour le Piranha d’Or | Guy Truite

  3. Ping : Au temps béni des Panini | Guy Truite

  4. Ping : Bilan OM novembre 2011 : on a évité de peu la crise de novembre… | Guy Truite

  5. Ping : Le onze type des confiseurs | Guy Truite

  6. Ping : Le Noël de la Ligue 1 | Guy Truite

  7. Ping : Joyeux anniversaire…Alberto Facundo « Tino » Costa | Guy Truite

  8. Ping : Le 11-type du X (bis) | Guy Truite

  9. Ping : Pour qui vont voter les présidents de ligain? | Guy Truite

  10. Ping : L’apocalypse du foot selon Saint-Guy | Guy Truite

  11. Ping : 11 ans / 11 joueurs : Episode 1, FC Lorient | Guy Truite

  12. Ping : Elisez le Président… de l’OM 2012-2013 | Guy Truite

  13. Ping : MHSC, un peu de calme s’il vous plait! | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s