Joyeux anniversaire…France-Bulgarie 1993

Le 17 novembre 1993, la France du football vit un des épisodes les plus douloureux de son histoire. Rappel des faits…La France est en passe de se qualifier pour la coupe du monde 1994. Pour ce faire, il lui suffit de faire un match nul sur les 2 matches qui lui restent à jouer. Cela paraît facile d’autant plus qu’il faut affronter Israel puis la Bulgarie au Parc des Princes. Mais à la surprise générale, le 13 octobre, les français se font surprendre par les premiers nommés et s’inclinent 3-2. Les bleus ont donc grillé un joker dans la conquête de leur billet pour la World Cup américaine.

Un peu plus d’un mois s’écoule et les Bulgares emmenés par le génialissime Hristo Stoichkov se présentent à Paris avec l’obligation de l’emporter s’ils veulent s’envoler pour les USA. L’attaquant barcelonais est à priori le seul à craindre dans cette équipe…Cantona, sur une remise de la tête de Papin fusille à bout portant Mihailov dès la 32ème. Mais 5 minutes plus tard, sur un corner de Balakov, Kostadinov, déjà lui, égalise de la tête pour la Bulgarie. Il ne se passera pas grand-chose durant la seconde période jusqu’à cette 90 eme minute et ce ballon sur le côté droit dans les pieds de David Ginola…La suite, bon nombre d’entre vous la connaissent.

Aux Etats Unis les bulgares seront une des surprises de la compétition. Ils se sont hisseront en demi-finale de la compétition en éliminant le champion du monde en titre, l’Allemagne, grâce à un but de la tête de Yordan Letchkov, ex-maire de Silven. Mais depuis tout ce temps, qu’est-devenu le bourreau des bleus ?

En 1990, il jouait au CSKA Sofia qui était tombé en quart de finale de la C1 face à l’OM. Ensuite, il passe 4 ans à Porto et, après la Coupe du Monde, il est transféré à La Corogne où il passe juste une saison. En 1996, il remporte la coupe UEFA avec le Bayern Munich face à Bordeaux. Lui qui avait brisé le rêve américain de JPP en 1994 remporte ce trophée à ses côtés. Il connaîtra ensuite 4 clubs en 4 saisons. Fenerbahçe, un retour au CSKA Sofia, Les Tigres UANL au Mexique et enfin Mayence en 2000.

Durant sa carrière, il remportera plusieurs titres et coupes nationales en Bulgarie et au Portugal. Mais il ne recevra qu’une seule récompense individuelle…A votre avis ? Meilleur joueur Bulgare de l’année 1993. A l’instar de Ronaldo qui a conquis le ballon d’or 2002 en jouant uniquement la coupe du monde durant la saison, en la remportant et terminant meilleur buteur, Emil a remporté ce trophée grâce à un coup de poignard qu’il a assainé aux français un soir de novembre. Pire encore, il a certainement gâché la carrière du Leo Messi tricolore de l’époque, un certain Reynald Pedros. Ce n’est pas mes amis des cahiers du foot qui diront le contraire.

Aujourd’hui, Kostadinov est directeur sportif de son club de cœur, le CSKA Sofia.

GUY TRUITE

A lire aussi :

Le onze type du X

Foot et dictature : l’interview de Ceauşescu par Guy Truite

Bon anniversaire…JPP

Le onze type de la chanson française

Marketing et football : décryptage du maillot third de l’OM

Publicités

4 réflexions au sujet de « Joyeux anniversaire…France-Bulgarie 1993 »

  1. Ping : Retour sur le Borussia Dortmund 1996-1997 | Guy Truite

  2. Ping : France vs. Argentine : pourquoi j’ai toujours rêvé d’être argentin | Guy Truite

  3. Ping : Milan AC – FC Barcelone : ils ont porté les deux maillots | Guy Truite

  4. Ping : Joyeux anniversaire Djamel Belmadi | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s