Joyeux anniversaire Paul Scholes

paul_scholes_manchester_united_photo

Paul Scholes fête aujourd’hui ses 38 ans. Comme Michael Jordan et Michael Schumacher, il nous a fait le coup de la fausse retraite avant de revenir, égal à lui-même, multipliants tacles, transversales millimétrées et coups de gueule. Seul le numéro a changé. Pour bien se rendre compte de l’énorme carrière de ce joueur qui n’avait au départ rien pour lui, de sa coupe de cheveux à sa vilaine tête, retour en chiffres sur le plus célèbre roux de l’histoire du football anglais.

0 comme le nombre d’agent de Scholes. Fait rarissime dans le football moderne, Scholes négociait lui-même ses contrats, se satisfaisant entièrement du salaire confortable qu’il percevait. Un vrai bol d’air.

2 comme le nombre de buts inscrits lors de son premier match officiel. Nous étions le 21 septembre 1994. United disputait un match de League Cup contre Port Vale. Pas très glamour je vous l’accorde mais à l’image du bonhomme. Et surtout le début d’une longue série…

16 comme l’âge qu’il avait quand il est arrivé à Manchester. S’étant déjà entraîne avec les équipes de jeunes de Manchester dès l’âge de 14 ans, il rentre définitivement au club à 16 ans en tant que stagiaire. Deux ans plus tard, il signe son premier contrat pro.

18 comme le nombre d’années passées à Manchester United. Véritable légende vivante du club, il est de la race de ces joueurs qui n’ont jamais changé de clubs, ces Maldini, Giggs, Ettori, Johan Radet ou Roger Scotti. Va-t’il réussir à pousser jusqu’à 20 ?

22 comme le nombre de titres remportés avec les Red Devils. En détail, ça donne 10 championnats, 5 Community Shield, 3 Cup, 2 Champion’s League, 1 League Cup et 1 Coupe Intercontinentale. What else ?

66 comme le nombre de sélections avec l’Angleterre. La carrière de Scholes sous le maillot des Three Lions est plus contrastée que celle en club. Membre d’une génération talentueuse mais pas suffisamment pour aller au bout, souvent exilé sur le côté gauche du milieu de terrain, le rouquin mettra un terme à sa carrière internationale dès 2004, à tout juste 30 ans. Frustrant.

123 comme le nombre de cartons jaunes reçus dans sa carrière (Championnat + champion’s league). Ce qui fait de Scholes le 3ème joueur le plus sanctionné dans l’histoire du championnat d’Angleterre et le recordman en Europe. C’est bien évidemment le point faible de ce joueur au tempérament bouillant. Il formait donc avec Roy Keane un milieu aussi redoutable qu’intimidant. Arsène Wenger, toujours un peu frileux dès qu’il s’agit de mettre le pied, disait d’ailleurs à propos du n°22 mancunien : “Pour moi, ce n’était pas un joueur juste. Il y avait parfois une petite part d’ombre chez lui que je n’aimait pas. J’ai une très grande estime pour le joueur mais je n’aime pas certaines choses qu’il faisait sur un terrain de football.”

155 comme le nombre de buts inscrits sous les couleurs de United. Cela fait de Scholes le 10ème meilleur buteur de l’histoire du club, juste devant la gâchette van Nistelrooy. Ça vous classe la performance. Il fait également parti des quatre milieux de terrain à avoir atteint la barre symbolique des 100 buts en Premier League avec Frank Lampard, Ryan Giggs et le sublime Matt Le Tissier.

170 comme sa taille en centimètre. A peine plus grand que Valbuena, cela ne l’a pas empêché de se faire une place dans l’un des meilleurs clubs du monde et dans le championnat le plus physique. Et, comme on l’a vu avec ses cartons jaunes, il n’avait pas peur de mettre des taquets…

702 comme le nombre de match disputés avec United. Cela le place sur le podium de  l’histoire des Red Devils, derrière Ryan Giggs (toujours) et Bobby Charlton. Il aura mêmle célébré son 700ème match par un but contre Wigan. La grande classe.

Et pour ceux que les chiffres rebutent, place aux mots. Et quoi de mieux que ceux d’anciens joueurs pour lui rendre hommage :

Xavi : ”Pour moi, c’est le meilleur milieu que j’ai vu sur ces 20 dernières années. Il est spectaculaire, il a tout, la dernière passe, les buts, il est puissant, il ne perd pas la balle, il a la vision de jeu.”

Edgar Davids : “Tous les milieux essaient juste d’être aussi bons que lui. Tout le monde peut apprendre de Paul Scholes.”

Patrick Vieira : “Le joueur que j’admire le plus en Premier League ? Facile. Scholes.”

Zinedine Zidane : “Mon adversaire le plus dur ? Scholes de Manchester. Il est le milieu de terrain complet par excellence.”

George Best : “Il est certainement le joueur le plus naturellement talentueux que l’Angleterre ait eu depuis très, très longtemps.”

Sir Bobby Charlton : “Paul Scholes est mon joueur préféré. Il personnifie l’esprit de Manchester United et tout ce qui est bon dans le football”. 

Josep Guardiola : “C’est le meilleur milieu de terrain de sa génération. J’aurais adoré pouvoir jouer à ses côtés.”

Maradona : “Sa technique est unique.”

SIR GUY

Retrouvez tous les anniversaires de Guy Truite ici

A lire aussi : 

Le Crazy Gang de Wimbledon : le foot pour les tarés

Angleterre-Argentine : histoire d’une rivalité

1994-95 : Britpop, dance and Blackburn Rovers

2000-2001 : l’épopée européenne de Leeds United

Les 10 commandements de Sir Alex

Publicités

15 réflexions au sujet de « Joyeux anniversaire Paul Scholes »

  1. Ping : Spécial Montpellier-OM : Loulou Nicollin, un coeur gros comme ça ! | Guy Truite

  2. Ping : TRUITES D’OR 2011 : votez pour le Sushi d’Or | Guy Truite

  3. Ping : Joyeux anniversaire…Olivier Quint et Ryan Giggs | Guy Truite

  4. Ping : Le Deportivo La Corogne, une autre vision de l’Espagne | Guy Truite

  5. Ping : MERCATO – Retour vers le futur en Angleterre | Guy Truite

  6. Ping : Top of the Pops Premier League – Janvier 2012 | Guy Truite

  7. Ping : Top of the Pops Premier League – Février 2012 | Guy Truite

  8. Ping : Le Suriname – Fournisseur officiel de joueurs néerlandais | Guy Truite

  9. Ping : Didier Drogba et les centenaires de Premier League | Guy Truite

  10. Ping : L’apocalypse du foot selon Saint-Guy | Guy Truite

  11. Ping : Top 10 des pires transferts de plus de 30 millions d’euros | Guy Truite

  12. Ping : Joyeux anniversaire Teddy Sheringham, le roi du featuring | Guy Truite

  13. Ping : La filiation en football : tel père tel fils ? | Guy Truite

  14. Ping : Pourquoi Manchester United doit être champion d’Angleterre | Guy Truite

  15. Ping : Qui sera le futur numéro 7 de Manchester United ? | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s