Les expressions du foot : le coup du chapeau

hat_trick_gerrard_coup_du_chapeau

Tous les attaquants en rêvent la nuit, certains les collectionnent comme des timbres, et les puristes se disputent sur sa vraie définition. Symbole de la réussite absolue du buteur, le coup du chapeau, littéralement « hat trick » dans la langue de Shakespeare, c’est le top de la classe !

Si les caractéristiques exactes peuvent varier, il est une constante : le chiffre 3. Existant dans plusieurs sports, il est toujours associé au nombre de membres des 3T. Au rugby, on l’utilise lorsqu’un même joueur marque 3 essais en un match, consécutifs ou non. En Formule 1, le hat trick s’emploie quand un pilote obtient lors d’une même course la pôle position, le meilleur tour en course et la victoire. Au catch, c’est lorsqu’un combattant répète le même mouvement 3 fois de suite (à préciser que certaines personnes atteintes de toc militent pour que le « coup du chapeau » soit également homologué pour quand ils vérifient 3 fois de suite que la porte est bien fermée en partant).

Mais d’où vient donc ce chapeau ? Sur ce point, les avis divergent mais 3 hypothèses (pur hasard) prévalent :

– Lors d’une finale de la Cup au XIXème siècle, un joueur de Birmingham aurait retiré son chapeau après avoir inscrit son 3ème but, pour saluer la Reine. Hypothèse acceptable, à condition d’envisager le port du chapeau sur un terrain…un peu tiré par les cheveux !

– Une légende associe l’expression au cricket, dans lequel les joueurs qui parvenaient à faire tomber 3 fois de suite le wicket se voyaient attribuer un nouveau couvre-chef en guise de récompense. Mouais, je refuse de croire que tout vienne de là.

– Enfin, la dernière piste affirme que les supporters faisaient tourner leur chapeau pour saluer la performance d’un joueur ayant marqué 3 buts consécutifs (ce geste aurait inspiré Patrick Sébastien). On dira que cette option est la meilleure.

Les temps ont changé, les casquettes et les bonnets ont remplacé les chapeaux, mais les hat trick restent. Seule la formule peut varier. Alors soyons clairs : le vrai coup du chapeau au foot c’est bien lorsque 3 buts consécutifs sont marqués par le même joueur. Marquer 3 buts non consécutifs, c’est bravo, mais ce n’est pas validé ! Après, certains chipotent pour savoir si on ne doit pas accepter l’expression que quand les buts ont lieu au cours d’une même mi-temps, ou d’autres lorsqu’ils sont marqués différemment. Quoi qu’il en soit, voila quelques déclinaisons et artistes du coup du chapeau.

Le hat trick du renard : 3 buts marqués dans les 6 mètres, de préférence sur des balons relâchés par le gardien. Illustres représentants : Gomez, Raul, Muller, Inzaghi ou à titre honorifique mon préféré Kuyt !

Le hat trick aérien : 3 buts de la tête. Le spécialiste : Klose

Le hat trick ballon d’or qui inclue de temps en temps un petit penalty pour les stats. Duel au sommet entre CR7 et Messi.

Le hat trick classe nationale : un but du droit, un du gauche et un de la tête, la panoplie complète. Souvenir notable : Michel Platini à l’Euro 84 contre la Yougoslavie. Un must !

Le hat trick précoce : 3 buts marqués en un temps record et on remballe. Le rapide : Bakayoko du temps de Montpellier lors de la saison 96-97 contre Lille. 3 fois bim en moins de 10 minutes !

Le hat trick sur coup-franc : 3 buts sur coup de pieds arrêtés hors penalty. Réservé aux tireurs d’élite. Meilleur (seul ?) exemple : Sinisa Mihajlovic.

– Enfin le hat trick improbable : un joueur dont ce n’est pas du tout la spécialité en état de grâce. Mon coup de coeur, Jean-Philippe Durand à l’OM contre Rennes, encore en 96-97. Milieu défensif, il inscrit 3 buts , tous en dehors de la surface, en 14 minutes (à voir ici). Pour information, il ne marquera au cours de cette saison qu’un seul autre but, c’est dire la performance. Vous imaginez vous Toulalan qui ferait la même chose ?

Moi je dis chapeau !

HUGGUY LES BONS TUYAUX

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les expressions du foot : le coup du chapeau »

  1. Hugguy,
    Sache, pour ta gouvernante, que le hat trick vient du Hockey sur glace ou, lorsqu’un joueur plante trois palet consécutifs, il se voit offrir les chapeaux du public !

    SIM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s