Olive et Tom (captain Tsubasa) : manga visionnaire ?

Nous revoilà pour un article qui, à mon avis, vous troublera. Je suis Grhhhos Truite le petit frère de Guy. Suite à une discussion avec mon aîné sur notre passion commune qu’est le football, j’ai émis une comparaison plus que troublante sur le football actuel et ce manga qui a marqué mon enfance. Je suis né au début des années 80 et, en tant que bon consommateur de produits audiovisuels depuis ce temps-là, j’ai été bercé par le Club Dorothée et ses mangas fraîchement importés du Japon comme Dragon Ball Z, Cat’s Eyes ou, pour ce qui nous intéresse aujourd’hui, OLIVE ET TOM.

Pour rappel, cette série venue d’un manga papier créé en 1981 par Yôichi Takahashi, fut adaptée en animé et c’est sous cette forme que nous la connaissons le mieux. C’est l’histoire d’un jeune garçon du nom de Tsubasa Ozora (Olivier Atton), qui est fan de foot et excellent joueur, dont le seul but est d’offrir la Coupe du monde de football au Japon. Un jour, il rencontre Roberto Hongô (Roberto Sedinho), un footballeur mondialement connu ayant joué pour le Brésil. Il est venu au Japon car le père de Tsubasa lui a conseillé un bon médecin qui pourrait soigner son décollement de rétine. Mais il ne fait que lui répéter ce que lui ont dit les autres docteurs. Aussi, Roberto commence à entraîner Tsubasa et abandonne sa prestigieuse carrière.

D’un autre côté, nous avons un autre joueur Kojirō Hyūga alias Mark Landers. Le jeune garçon est un enfant de la rue qui veut s’en sortir et qui n’a qu’un seul but dans la vie, réussir dans le monde impitoyable du football et devenir professionnel. Malheureusement pour Mark, Olivier est un joueur hors normes, doté d’un talent sans comparaison, ce qui lui fait cruellement défaut pour atteindre son objectif qui est, comme Olivier, de devenir LE meilleur joueur du monde. Pour combler ce manque de don divin, il ne trouve que la solution de travailler dur, de redoubler d’efforts, de se donner corps et âme pour atteindre son but. Alors qu’Olivier vit au contraire avec son ballon, ne le quitte jamais et le considère comme son « meilleur ami ».

Vous me direz mais où veut-il en venir ? Est-ce que cette comparaison ne vous fait penser à personne dans notre football actuel ? Cherchez bien…

Tout simplement au don de Lionel Andrés Messi contre l’abnégation de Cristiano Ronaldo dos Santos Aveiro. A bien y réfléchir, c’est troublant. Les points communs sont multiples entre cette fiction footballistique des années 80 et ce qu’il se passe sur les terrains ibériques. La lutte permanente pour avoir le titre de meilleur joueur, de meilleur buteur et le Clasico comme cela se passait entre la Newpie et la Muppet puis entre la Newteam et la Toho… Un seul but : avoir le titre de champion et être le meilleur sur le terrain.

Mais les ressemblances ne s’arrêtent pas là. Léo, le petit prodige qui est né avec un ballon entre les mains ou les pieds devrais-je dire et Cristiano, le travailleur invétéré créateur de gestes techniques improbables. Le travail contre la spontanéité. On connait tous l’histoire des 3000 abdos par jour de Ronaldo alors que l’on imagine plus volontiers Léo ballon aux pieds dans les rues de Barcelone. On se rappelle tous du moment où Mark part faire un stage en bord de mer pour s’entraîner, seul, frappant dans les vagues pour augmenter sa puissance de frappe tandis qu’Olivier s’entraîne avec son équipe.

On peut même pousser un peu plus la comparaison avec les équipes respectives. Rappelez-vous la Newteam et son collectif, qui comme le Barça, fait sa force, les Ben Becker et autres Bruce Harper. Tandis que de l’autre côté, la Toho et son jeu orienté vers un seul homme, Mark, ressemble étrangement au Real.

Alors OLIVE ET TOM, manga visionnaire ou bien pure coïncidence ? Le talent inné contre le travail absolu. La finesse contre la puissance. Le plaisir du jeu simple contre la technique. A vous de voir comment vous préférez le football…

GRHHHOS TRUITE

Et puis comme ça fait toujours plaisir, le générique d’Olive et Tom :

Advertisements

5 réflexions au sujet de « Olive et Tom (captain Tsubasa) : manga visionnaire ? »

  1. Ping : Trophées Guy Truite 2011 : votez pour la Truite d’Or | Guy Truite

  2. Ping : Joyeux anniversaire Gabriel Batistuta | Guy Truite

  3. Ping : Joyeux anniversaire Rudi Garcia | Guy Truite

  4. Ping : Ma vie de gamer – Jeux de foot | Guy Truite

  5. Ping : Le 11 type des Etats-Unis | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s