Le onze type de l’apéro

Parce que foot évoquera toujours apéritif dans une partie de « Pyramides », il est temps pour la rédaction de Guy Truite de vous proposer l’équipe type de ce moment privilégié.
Précision importante : il n’est pas question ici d’énumérer les joueurs ayant témoigné un intérêt certain pour les boissons alcoolisées au cours de leur carrière (mes hommages à Govou et Gravelaine, vous ne serez pas convoqués dans cette sélection).

Bruno Martini : Dry
Pas aussi sexy que son nom le laisse entendre, il ne restera pas dans les mémoires collectives. Sans véritable palmarès en tant que joueur (à l’exception du titre de gardien européen de l’année 91), il s’en est depuis construit un…en tant qu’entraîneur des gardiens des bleus. Belle reconversion.

Gaby Heinze : Le Ketchup
Une carrière exemplaire, un combattant hors pair, sa grinta a relevé le goût de nombreuses équipes qui l’ont vu passer. Depuis cet été, il donne à Rome des cours de plongeon en bout de course sous la pression d’un attaquant…un franc succès !

Bruno Belin : le Cracker
Caution revival de l’effectif. Décédé avant JFK (même s’il crie au complot) en 1962. 25 sélections en équipe nationale yougoslave (ou croate, je me perds en géo-politique), il a eu la bonne idée de se réincarner en chipster.

Jean-Joel Perrier Doumbé : La rondelle
Un autre habitué de l’Abbé Deschamps. Outre son prénom atypique, le vert lui va bien, surtout en sélection camerounaise. L’info qui tue : Jean-Jo a gagné la coupe d’Ecosse en 2007 avec le Celtic, encore en vert !

Ricardinho : Le petit jaune
Peu connu des européens malgré un passage éclair à Bordeaux (il n’était visiblement pas à l’aise au milieu des grands crus), il a fait la grande majorité de sa carrière au pays. 24 sélections en équipe nationale. Caïpi l’artiste !

Pierre Ducrocq : Le besogneux
Passé du milieu défensif à la défense, il s’est toujours décarcassé, ce qui l’a même conduit à disputer 11 matches de Champion’s League. Un vrai tâcleur en herbes !

Antonio Conte : Le « beau fort »
Avec son nom de chanteur de variet’ italienne, il a su prouver qu’il ne « comté » pas pour du beurre. Figure emblématique des alpes (italiennes), le turinois s’est vite fait une place d’entraîneur.

Alain Giresse : Le cuisto – rôle ingrat
Actionnaire d »honneur d’une marque de cuisines à son nom (tapez « cuisines Giresse » sur Google et vous comprendrez cette vanne), Alain G. restera pour beaucoup comme la Face B de Platoche, le Guti de Raul, le Scholes de Giggs…Belle carrière, mais jamais star. Rien ne sert d’être au four et au moulin, il faut être décisif pour briller mon p’tit (même si tu y as crû dur comme fer en 82)

Bobby Zamora : La moutarde
Un nom digne de Mafia Blues 2. Un parcours sans piquant.

Raymond Kopa : La bonne tranche
Paire de chaussures certes, mais buteur hors-pair (de crampons) avant tout. Peut se vanter d’avoir été un des rares mecs à passer de Reims au Real Madrid, un sacré choix de carrière ! Mais surtout un grand du foot français (médite ça, Alain G.)
L’info qui tue : possède une résidence secondaire en Corse, sans doute pour se rapprocher de ses origines.

Hernan Crespo : L’olive
Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il sait les mettre. Cousin argentin de Pujol, avec ou sans noyau, Hernan n’a jamais failli à son devoir de buteur, sauf peut-être lors de son passage à Chelsea ! T’as bien fait de revenir dans le sud Hernan, le climat y est meilleur pour t’épanouir…

HUGGUY LES BONS TUYAUX

Retrouvez « Guy Truite décrypte le foot » sur Facebook et Twitter !

Articles sur le même thème :

Le onze type du X

Le onze type de la rentrée scolaire

Le onze type du mercato 2011

Le onze type de la moustache

Le onze type de la Bible

Le onze type de la mort

Le onze type aux deux prénoms

Le onze type des voix de merde

Le onze type du IIIème Reich

Publicités

6 réflexions au sujet de « Le onze type de l’apéro »

  1. Ping : Le onze type de la chanson française | Guy Truite

  2. Ping : Le onze type des bègues (aka « 11 type » Vincent Lindon) | Guy Truite

  3. Ping : Le onze type de l’hiver | Guy Truite

  4. Ping : Le onze type de la littérature | Guy Truite

  5. Ping : Le onze type de la syllabe | Guy Truite

  6. Ping : Le 11 type de l’été | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s