OM : ce n’est pas en gagnant des matches en C1 qu’on va rester en L1 !!!

La trêve internationale de septembre dernier m’a permis de tirer un bilan mitigé voire mauvais du début de saison de l’OM. En août, il n’avait glané que 3 points en 4 rencontres. Et bien entre les 2 trêves, il y a eu du mieux !! Nous sommes passés d’une moyenne de 0,75 pris par match à un point par match puisqu’en 5 rencontres les Olympiens ont raflé 5 unités. En 9 journées l’OM a donc engrangé 8 points dans sa besace. Le constat est sans appel. A ce rythme là, nous filons tout droit en Ligue 2…

Voir Marseille évoluer à l’échelon inférieur c’est quelque chose que je n’envisage pas une seconde. Par contre, ne pas voir l’OM en Champions League c’est certainement une chose à laquelle il va falloir se préparer. On a vu ces dernières années que les phocéens étaient capables de folles remontées au classement. Quand je vois qu’ils sont à 9 points du troisième et donc d’une qualification pour le tour préliminaire de la Champions League je me dis qu’il y a encore des raisons d’espérer parce que la saison est encore longue. Mais si je me réfère à la prestation livré dimanche dernier face à Brest, je ne crois plus en rien. Brest est une des équipes les plus faibles qu’on ait vu au vélodrome ces derniers temps et L’OM l’a été encore plus. Pas d’engagement, pas d’envie, et des erreurs techniques que même les Magnificent seven qui évoluent en FSGT ne commettraient pas.

Est-ce que cette équipe a les ressources pour rebondir ? On peut maintenant affirmer que l’OM a raté son recrutement. Seul Nkoulou donne à peu prés satisfaction. Quant à Amalfitano, il a trop peu joué pour qu’on puisse affirmer que c’est un flop. Mais pour ce qui est de Morel et Diarra, il y a de quoi se mordre les doigts. Dieu sait si Taiwo et son sens inné du placement  m’ont rendu fou quand il portait le maillot blanc. Mais le nigérian, par son envie de gagner et son pied gauche imprévisible, pouvait nous faire passer des larmes au rire et donc faire basculer un match avec ses arguments là. Et quand on se penche sur Alou Diarra, comment peut-on imaginer que ce gars là a été à plusieurs reprises capitaine des bleus ? Nous avons donc fait l’acquisition d’un international apparemment en pré-retraite et d’un arrière gauche pour le moins timoré, loin de ce que pouvaient laisser entendre ces prédécesseurs, Taiwo mais aussi Heinze qui ont quitté le navire en juin, tout comme Lucho fin août.

Septembre confirme le niveau inquiétant de l’équipe

Pour revenir sur les matches de L1 de ce mois-ci, le constat est accablant. A Lyon les olympiens ont été incapables d’agir et encore moins de réagir. Menés 2-0 à la mi-temps par une équipe Lyonnaise qui s’est contentée d’accélérer quand elle le souhaitait, les marseillais avaient définitivement montré leur limite ce soir là. Pourtant, une semaine auparavant, malgré une défaite 1-0 au vélodrome face à Rennes, on pouvait encore espérer. En effet, l’OM s’était créé bon nombre d’occasion mais était tombé sur un Benoît Costil dans une forme éblouissante. Le stade Rennais très réaliste repartait donc avec les 3 points. Même en faisant le nécessaire, l’OM n’était pas parvenu à cueillir une première victoire qui lui tendait les bras. A ce moment là, on comprit que cette saison allait être vraiment difficile.

Confirmation lors du déplacement à Valenciennes. Sans un Mandanda exceptionnel, Marseille devait s’incliner largement mais avait eu la bonne idée d’ouvrir le score par Diawara au bout d’un quart d’heure. Ensuite, l’expulsion de Fanni pour un geste évitable a handicapé lourdement les Olympiens. A quelques secondes près, l’OM tenait son second succès d’affilée, son premier à l’extérieur cette saison. Mais José Saez et son look de docker allaient en décider autrement. Sur ces dernières saisons, ce type de match n’aurait pas échappé aux marseillais. Pour dire que quand on n’est pas bon et qu’on a de la réussite, on arrive à s’en sortir. Ce match est donc la preuve que les phocéens ne sont pas taillés pour jouer les premiers rôles en L1 cette année.

Au milieu de cet océan de pessimisme et de désespoir, deux mots de la seule victoire Olympienne en championnat. Grâce à deux coups de pieds arrêtés de Valbuena sur la tête de Rémy, l’OM engrangeait enfin 3 points face à Evian. Confirmation que ce duo est indispensable et qu’il a, vu l’état actuel des choses, donné satisfaction. La preuve en image avec le résumé du match commenté par votre serviteur et son piguyste (à voir ici), qui a prouvé qu’il était capable de faire autre chose que d’écrire des articles plus que limite sur des chiennasses croqueuses de footballeurs.

La Champions League ou l’autre visage de l’OM

Paradoxalement, la Ligue des Champions nous permet de ne pas sombrer dans la dépression totale. Au moment du tirage nous étions convaincus que nous allions souffrir pour arracher une place en huitièmes de finale. L’OM a pour l’instant réalisé un sans faute et décroché 6 points en 2 rencontres. Le réalisme qui fait tant défaut en championnat fait la force des phocéens sur la scène européenne. Réalisme mais également solidité puisque Mandanda a réussi à conserver sa cage inviolée, non sans une part de réussite, notamment face à Dortmund. Pour être certain de parvenir au second tour, l’OM doit comptabiliser au moins 10 points. Il en reste donc 4 à prendre en 4 matches. Etant donné que c’est la cadence marseillaise en championnat, on devrait pouvoir y arriver.

A l’heure actuelle, l’OM va donc être obligé de revoir ses prétentions et objectifs à la baisse. A mon avis, il faut pour l’instant penser à retrouver un fond de jeu et surtout un état d’esprit conquérant. Ensuite, si par bonheur on parvient à gagner des matches, on saura si on peut encore viser une place honnête ou si on doit se contenter du ventre mou. C’est maintenant qu’on va voir si cette équipe en a et sera capable de sauver la face du club…

GUY TRUITE

Retrouvez « Guy Truite décrypte le foot » sur Facebook et Twitter !

Article sur le même thème :

OM : un mois d’Août à oublier

Publicités

Une réflexion au sujet de « OM : ce n’est pas en gagnant des matches en C1 qu’on va rester en L1 !!! »

  1. Ping : Bilan OM novembre 2011 : on a évité de peu la crise de novembre… | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s