OM : un mois d’août à oublier

Quelque soit le club qu’il porte dans son cœur, l’amateur de foot qui se respecte ne peut qu’aimer le mois d’août. Parce que sevré de ballon pendant un peu plus de 2 mois, il voit progressivement les championnats européens reprendre. Il est rempli d’espoir, d’enthousiasme, a recommencé à inscrire sur son agenda les mots magiques et indissociables que sont « apéro » et « match » et qui ne sont plus apparus dans les colonnes samedi et dimanche sur le créneau 14-21h depuis fin mai. Il a enfin repris une vie normale lorsque tout à coup arrive le mois de septembre. Et qui dit septembre dit trève internationale…L’élan d’enthousiasme qui nous anime est littéralement brisé et on se dit que les 2 semaines qui arrivent vont être interminables. Car, honnêtement, qui peut saliver avant, pendant ou après un Albanie-France et remettre ça 3 jours après avec en guise de dessert Roumanie-France ? Perso je ne préfère pas m’éterniser sur le sujet et laisser les footix se délecter des grandes performances de la bande à Lolo. Et puis j’avoue que pour ma part ce break a été encore plus difficile à gérer du fait du début de saison poussif, et je pèse mes mots, de l’Olympique de Marseille. Pourquoi les olympiens ont si mal débuté la saison ? Je vais modestement tenter de répondre à cette épineuse question…

Un mercato judicieux terni par les dossiers Lucho et Gignac

Le 8 juillet, l’OM enregistre l’arrivée de sa dernière recrue en la personne d’Alou Diarra, milieu de terrain international et capitaine de l’équipe de France en provenance de Bordeaux. Cette signature a permis de quasiment boucler un recrutement très judicieux avec l’acquisition d’éléments de qualité et ce à moindre coût. Didier Deschamps avait à l’époque déclaré que l’OM recruterait que si une somme d’argent conséquente venait temporairement renflouer les caisses. Et seul le départ de Lucho, inéluctable depuis l’épisode du home jacking qu’il a vécu l’année dernière, pouvait permettre de recruter une grosse pointure. D.D avait pour objectif de le vendre pour 10 millions d’euros et de le libérer avant le 15 juillet. Il y avait donc un dernier cas à gérer pour ainsi avoir un effectif au complet et en faire ressortir une équipe type qui allait avoir 3 semaines pour trouver ses marques et être prête avant ses principaux concurrents pour la reprise de la Ligue 1. Mais le transfert de l’argentin a traîné, tellement traîné qu’il est finalement resté. Il a même été un des joueurs les plus utilisés sur ces 4 premières rencontres. En grand professionnel qu’il est, il a parfaitement joué le jeu et a, étant donné sa situation, livré des prestations plus que convenables, voire même de haut niveau lors de la première journée face à Sochaux. Il a de plus inscrit le plus beau but phocéen de ce mois d’août (à revoir ici). Ce vrai-faux départ n’aura pas trop d’incidence si Lucho continue à jouer le jeu. Mais un joueur qui souhaite avant tout partir pourra t-il être présent mentalement s’il est obligé de rester une saison complémentaire contre son gré ?

Et puis il y a eu l’invraisemblable épisode Gignac-Amauri qui rentrera sans doute dans la légende du mercato olympien après Mario Jardel et Sévérino Lucas. Ou comment flinguer définitivement un mec qui n’était déjà pas au mieux. En témoigne son séjour à Murano pour l’obliger à perdre du poids. APG a clairement été pris pour un con car on le force à quitter le club pour recruter quelqu’un d’autre et puis, au dernier moment, on le retient car finalement son successeur est trop gourmand financièrement. J’étais persuadé que le transfert tardif de Niang en Turquie qui avait perturbé le mercato estival marseillais en 2010 allait servir de leçon aux dirigeants, il n’en a rien été. Heureusement que Gignac n’est pas rancunier et va se bouger le cul comme il dit. Il va avoir moins de pression car on ne compte clairement pas sur lui et sa côte a dû remonter auprès des supporters après ce regrettable quiproquo. Le déclic tant attendu va-t-il enfin se produire ? Je l’espère car j’ai toujours cru en lui.

Une défense qui ne se trouve toujours pas

En 2010, les bleus et blancs ont décroché le titre en grande partie grâce à la charnière Mbia – Diawara qui a montré des signes de faiblesse récurrents la saison passée. A cette problèmatique viennent s’ajouter les départs de 2 piliers de l’arrière garde marseillaise qu’étaient Taiwo et Heinze. Ils ont été remplacés très vite par Nkoulou et Morel. Pour muscler l’entrejeu, Diarra a endossé le rôle indispensable de sentinelle. Cette défense a donc été fortement chamboulée et je ne vais pas vous apprendre que pour construire une défense solide il faut du temps. Hors il y a eu de nombreux changements, le retour d’Azpi et surtout la grave blessure de Mbia qui va l’éloigner des terrains durant de longues semaines. Les anciens monégasque et lorientais peuvent donc avoir quelques circonstances atténuantes. Ils ont montré des signes de faiblesse mais j’ai envie de croire en leur potentiel. Il faut savoir qu’en 4 rencontres, l’OM a aligné 4 charnières centrales différentes. Pour ne rien arranger, Nkoulou vient de prendre 3 matches de suspension et va rater les confrontations importantissimes face à Rennes et Lyon. Clairement, on est loin d’être au bout de nos peines. Il faut donc que l’attaque soit au niveau attendu car j’ai du mal à voir cette défense rester hermétique. Sauf si Mandanda se décide à redevenir la muraille quasi infranchissable qu’il était durant la majorité de la saison passée.

Un calendrier pas si simple et qui va se compliquer en septembre…

Le mois d’août a vu les olympiens recevoir des équipes difficiles à manœuvrer. En particulier Sochaux qui a terminé cinquieme du dernier exercice et qui a déployé un des jeux les plus spectaculaires de l’hexagone. Après un déplacement à Auxerre, l’OM a reçu Saint-Etienne qui s’est présenté en leader au Vélodrome avant d’aller affronter Lille, champion en titre. Lors des 3 premières journées, l’OM a maîtrisé son sujet en première période avant de se métamorphoser négativement en deuxième. L’exemple le plus frappant est celui d’Auxerre où les marseillais sont rentrés aux vestiaires avec 2 buts d’avance avant de reculer et de se faire rejoindre sans donner l’impression de pouvoir agir ou réagir. Alors qu’ils visaient au moins 6 ou 7 points qui leur tendaient les bras,  ils ont loupé l’opportunité d’aller à Lille sans pression. Au stadium Nord, les olympiens n’ont jamais semblé inférieurs à leurs adversaires mais ont encore péché par manque d’agressivité et de rigueur défensive. Et face à des gars comme Hazard et Sow, ça ne pardonne pas.

Comptablement, l’OM est déjà à la traîne avec 3 unités au compteur soit un retard de 4 points sur Lille, Paris, Rennes et 5 sur Lyon. Rennes et Lyon sont justement les deux prochains adversaires des Olympiens. Une victoire face à Rennes est donc indispensable pour ne pas déjà se faire distancer. Et puis s’ils arrivent à ramener quelque chose de Lyon, l’avenir peut vite s’éclaircir car ils auront un calendrier favorable, si on ne se fie qu’au championnat car entre temps il faudra jouer des matches chauds bouillants en Champions League. Après ce mois de septembre surchargé (6 rencontres en 18 jours), le prochain gros choc se situera 2 mois plus tard avec la réception du PSG. Ce PSG impressionnant sur le papier, bien que pas encore à 100 %, s’est déjà positionné dans le peloton la tête et devrait logiquement se présenter en leader au Vélodrome à moins que Siaka Tiéné ne se blesse gravement d’ici là…

GUY TRUITE

Retrouvez « Guy Truite décrypte le foot » sur Facebook et Twitter !

Advertisements

3 réflexions au sujet de « OM : un mois d’août à oublier »

  1. Ping : OM : ce n’est pas en gagnant des matches en C1 qu’on va rester en L1 !!! | Guy Truite

  2. Ping : Bilan OM novembre 2011 : on a évité de peu la crise de novembre… | Guy Truite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s